AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
-41%
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Xiaomi 12X (6.28″ 5G 256 Go) + Xiaomi Buds 3 à ...
499 € 849 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un complot glacé ft Rolfy <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Lovegood

Luna Lovegood

Messages : 14
Voir le profil de l'utilisateur

Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  EmptyJeu 5 Déc - 19:09

Complot glacé  Rolf & Luna



C'était une journée comme les autres sur Londres... Le brouillard s'était élancé dans une course effreinée dans les rues, il avait cavalé jusqu'aux confins de la ville... Et il ne laissait voir que sa traînée pâle. Mon regard était perdue dans ce spectacle que m'offrait ma fenêtre, de bon matin. Je savais qu'en arrivant ici, j'avais eu beaucoup de mal à m'y faire. Enfin... C'était bien loin de mon « habitat naturel » ça manquait de verdure. Heureusement que cet appartement n'était qu'un pied à terre les fois où je rentrais de mission. Puis j'allais régulièrement passer quelques jours chez mon père, sur des coups de tête, quand l'air devenait trop irrespirable et les joncheruines trop présents. Enfin... Même si cette journée avait commencée comme toutes les autres, elle était spéciale... Très spéciale pour moi. Cela faisait exactement six mois que Rolf et moi sortions ensemble. C'était... Une de ces relations agréables. C'était incroyable comme la proximité de quelqu'un pouvait être apaisante et délicieuse. Je lui avais donné rendez-vous en fin de matinée. Nous pouvions profiter d'un jour de repos dûment mérité. Je trépignais d'une presque impatience. Enfin... Ce n'était pas comme si on se voyait déjà régulièrement. Mais... Je n'avais pas l'habitude d'être aussi mièvre. Enfin... Rolf faisait surgir des côtés de ma personne dont je n'avais même pas conscience. C'était étrange, et à la fois incroyablement plaisant. J'attrapais les feuilles sur mon bureau, les roulant ensemble avant de nouer le tout ensemble à l'aide un joli flot en ruban violet paré de petits reptiles, s'animant. J'aimais beaucoup ce motif... en ce moment... Je mettais ces rubans partout. Puis... Quand je l'aurais assez vu et que je l'aurais en horreur... Je trouverai bien autre chose. Je finis par ouvrir la fenêtre. C'est là que se trouvait Cunégonde, chouette un peu miteuse, ayant vécu des jours meilleurs, elle fit claquer son bec d'impatience, et je passais une main dans son plumage. Elle semblait agacée d'avoir attendu une seconde de trop. Je lui remis finalement le courrier. L'animal ferait la navette jusqu'à la maison de mon père, où il lui remettrait mon dernier papier sur la suite de mes recherches, « sur les traces des grenouilles lunaires, tout ce que vous ignorez sur ces charmants batraciens ». La chouette prit l'article entre ses serres, et s'envola à tire d'aile sans demander son reste. Il ne fallait pas dire... Cunégonde n'était pas la plus affectueuse des bêtes, mais elle recelait elle même, dans son petit cœur tout miteux, des secrets incroyables et intrigants. Je finis par m'habiller, enfilant un simple jean et un pull gris et bleu. Oh... J'aurais pu sortir cette fabuleuse robe jaune vif qui traînait dans mon placard depuis un peu plus d'un an... Oui, mais je n'avais pas envie d'attirer l'attention sur moi, aujourd'hui. J'attachais mes cheveux en queue haute avec le même ruban que j'avais utilisé pour nouer ma lettre, un peu de maquillage, histoire de ne pas ressembler à un nargolle sauvage un lendemain de lune rousse, mes éternelles boucles d'oreilles-radis avaient étés remplacés par l'occasion par de petites citrouilles. Je fis un rapide tour devant mon miroir. Moi qui, il y a encore un an, passait un minimum de temps devant le miroir (ça attirait l'Exploding snabberwitch , du moins était-ce ce dont j'étais persuadée... Mais bon... Manifestement c'était une information qui n'était pas tout à fait avérée... Ou alors n'étais-je pas dans le bon fuseau horaire pour être inquiétée, car sinon, cela ferait un petit moment qu'il m'aurait attirée dans sa tanière. C'était sans doute un peu stupide... Mais j'aimais bien me peigner un minimum la crinière et être un peu présentable lorsque je le voyais.) et le tour était joué. J'étais fin prête. J'enfilais une cape sombre et bien chaude, obtenue après un voyage en Roumanie, puis me glissais en dehors de cet appartement aussi peu agréable. Une dernière grimace à la porte pour être sûre qu'elle ne s'ouvrirait pas au premier hurluberlu venu, puis je m'en allais vers ce fameux rendez-vous. Je me retrouvais au chemin de Traverse. Il n'y avais pas à dire... Le mois de Décembre était beaucoup moins fournis. Il y avait moins d'enfants. Non pas que j'ai quelconque grief contre les enfants. J'étais perdue dans l'observation d'un carillon devant une boutique de livres, absorbée par le jeu de couleur que ce soleil d'hiver répercutait sur les murs et le sol, c'était... Incroyablement beau. Comme toujours... Le fog avait finit par ramasser sa jolie traîne, et était partit galoper au loin. Je ne me rendis pas compte tout de suite que Rolf était arrivé... Trop absorbée par mon activité. Je tournais finalement la tête vers lui lorsque je saisis finalement qu'il était là.

« Rolf ! Tu es là ! Je ne t'attendais pas si... »


Un coup d'oeil vers la montre à gousset que je portais autour du coup, cadeau me venant de grand-papy Ethelred .

« Oh ! Hé bien... Si ! Parfait ! »


Je me glissais jusqu'à lui d'un pas, venant finalement déposer une bise sur ses lèvres en guise de salut.
 
:copyright:️ DABEILLE



So you can drag me through hell
If it meant I could hold your hand
©️️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Rolf Scamander

Rolf Scamander

Messages : 316
Voir le profil de l'utilisateur

Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Re: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  EmptyLun 16 Déc - 18:11







 





La matinée avait été d'une longueur affligeante. S'il arrivait que les heures filent à toute allure et que le clocher non loin de son petit appartement sonne la fin de la journée sans qu'on l'ait vu passer, il en était d'autres, de ces journées, dont on rêvait de voir le crépuscule se lever. Heureusement qu’il allait pouvoir retrouver Luna bien avant le crépuscule. Ajustant son nœud papillon dans le miroir de sa chambre, Rolf ruminait longuement sur le dernier dossier qu’il avait traité au travail tout en essayant de se préparer convenablement pour son rendez-vous avec Luna. Cela faisait exactement six mois qu’il s’était lancé dans une relation avec la jeune femme. Six mois de parfait bonheur, de moment complices et d’aventures extraordinaires… et pourtant Rolf restait stressé comme au premier jour où il avait invité sa collègue. Il n’y avait que Luna pour dire oui à une invitation aussi maladroite que désordonné, et pourtant à ce simple souvenir, un sourire illumine pendant un instant ses lèvres. Il se demande par quel miracle il a réussi à la séduire et pourtant il ne regrette pas un seul jour passé auprès d’elle. De ce petit quotidien pourtant très anodin parfois mais qui le conforte et le rassure. De cette proximité qui s’est renforcé au fil des mois.

A travers la fenêtre, il distingue le ciel de Londres. Le ciel est blanc depuis quelques jours maintenant. Les températures ont encore chuté de plusieurs degrés également. On dirait que la neige menace de tomber. Ce ne serait pas une mauvaise chose, cela n'arrive pas souvent un Noël sous la neige. Noël. Ce Noël serait le premier depuis qu’il avait tenté de franchir le pas avec la jolie blonde. Une fois de plus, il sourit. Le simple fait de penser à sa belle lui donne assez de concentration pour finir de nouer ce fichu nœud correctement. Il veut être un minimum présentable pour ce jour particulier même si Luna s’en fiche surement. Pourtant en examinant son reflet, il ne put s’empêcher de s’interrompre à nouveau un instant.

-Non, c’est officiel , je porte très mal le jaune, dit-il en examinant avant d’en changer la couleur pour la énième fois d’un petit geste de sa baguette, cette fois pour du lilas… Non j’ai vraiment l’air d’un idiot comme ça…

Et aussitôt il défait le nœud. Il en est à son troisième essai. Après avoir hésité un moment entre un discret foulard et un nœud papillon. Et il n’arrive toujours pas à se décider sur ce qui serait le mieux, redressant et lissant le col de sa chemise d’un bleu pâle, essayant tant bien que mal d’effacer tout signe de nervosité sur son visage, apercevant finalement dans le reflet du miroir son Fléreur qui l’observait silencieusement.

-Raaaah ! Ne me regarde pas comme ça, Grim ! Je sais ce que tu en penses…

Le Fléreur se contenta de bailler avant de se lécher le bout du museau. Pendant ce temps, Rolf retourna à son miroir avec une mine boudeuse, essayant de trouver l’accessoire qui lui conviendrait. Doucement, il finit par lever la tête pour regarder la vieille horloge qui continue à tourner lui indiquant avec une certaine autorité que le temps passe et qu'il est légèrement en retard, l’obligeant de ce fait à abandonner ses essais avec précipitation et maladresse. Si bien que ne réfléchissant plus,  enfila au final une simple écharpe de laine bordeaux et bleu sombre en plus de sa cape de sorcier avant de se précipiter vers sa porte d’entrée, prêt à sortir, mais Grimsby se manifesta à nouveau, rappelant au jeune sorcier le petit paquet cadeau qu’il avait déposé sur la petite table de son salon.

-Oh, merci Grim ! Tu fais bien de me le rappeler sinon je partais sans cadeau !

Et surs ses paroles, Rolf attrapa le petit écrin emballé de papier de violet et fila enfin hors de son appartement, transplanant jusqu’au Chemin de Traverse, espérant bien ne pas être trop en retard. S’avançant au milieu de a foule clairsemé jusqu’à leur point de rendez-vous, il reconnut très vite la chevelure blonde, retrouvant la jeune sorcière à rêver devant la devanture d’une librairie. Zut il est bel et bien en retard et se maudit mentalement de tout ça, sans s’imaginer qu’elle puisse être en avance de son côté. Pourtant il ne peut s’empêcher de s’arrêter à quelques pas d’elle, silencieux, l’observant en silence. Un sourire flotte sur ses lèvres. Il aime la regarder comme ça, quand elle ne sait pas qu'il est là, quand elle rêve, et qu'il la trouve si magnifiquement libre et expressive. Les secondes s’étirent jusqu’à ce que la jeune sorcière le remarque enfin, lui faisant ravaler cet air un peu bête même si son sourire est loin de s’évanouir.

-Désolé, je suis un peu en retard.

Ses excuses sont coupés par le doux baiser qu’elle vient lui offrir, réchauffant ses lèvres un instant dans le froid léger de décembre et il oubli un instant toute maladresse ou tout retard, se perdant quelques secondes dans son regard avant de reprendre.

-J’espère que tu n’attends pas depuis trop longtemps ?





There are no strange creatures. Only blinkered people.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Lovegood

Luna Lovegood

Messages : 14
Voir le profil de l'utilisateur

Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Re: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  EmptyMar 17 Déc - 16:17

Complot glacé  Rolf & Luna



Il m'arrivais souvent d'être ailleurs. Dans cette petite bulle qu'était la mienne. Cette confortable petite sphère. Alors que j'avais du mal à la quitter, le moindre jeu de lumière devenait monts et merveilles. Rolf avait su accepter cette partie de moi, de même que mes lubies. Le jeune homme était d'une douceur incroyable avec moi, et il était vraiment agréable à côtoyer. Je devais avouer que je mesurais chaque jour la chance que j'avais de sortir avec lui. Il me tira de ma rêverie, et son sourire fit naître la même grimace joyeuse sur mon visage. Je fronce un instant les sourcils face à ses paroles... Avant de sourire joyeusement.

« Tu es peut être en retard ici, mais dans un autre fuseau horaire, tu es en avance ! Et puis... Cinq petites minutes, ce n'est pas un gros retard, ça va ! »


J'avais déposé un discret baiser sur ses lèvres en guise de salut, ce genre de petites marques d'affections remuait toujours quelque chose en moi, me tirant de gros sourires. Faut dire que... Je l'aimais. Oh oui... Je ne pouvais douter de tous ces chamboulements que l'amour avait provoqué chez moi. Mon regard d'un bleu limpide se perdit un instant dans le sien, alors que ma main vint au contact de sa joue dans une caresse douce, ce contact, peau à peau, créa une petite décharge en moi. C'était dingue comme on devenait idiot, et surtout, à cran quand on aimait. Il semblait penaud, comme si il s'en voulait d'être en retard. Je lui offris un petit sourire amusé. Petit sourire que je ne réservais qu'à lui.

« Longtemps ? Non, ça va, ne t'inquiète pas ! En plus... J'étais occupée ! Enfin... Non, c'est juste qu'encore une fois, je n'ai pas vu le temps passer. »

J'attrapais finalement sa main. Cela m'avais toujours amusé, de voir à quel point ma main semblait petite dans la sienne. Mes doigts se nouèrent aux siens, comme si la vraie place de ma main était dans la sienne. Je tirais un petit coup dessus, le détaillant un instant du regard, avant de m'approcher de lui, le regard pétillant.

« Hé bien... Je vois que tu t'es mis sur ton trente-et-un. A moins que tu ne sois sur ton trente-deux ! Je n'en suis pas sûre ! Enfin... ça te va bien ! Moi... Je suis navrée, j'ai pas fais autant d'efforts que toi ! »


Je finis par l'entraîner à ma suite, me retournant juste un instant pour lui glisser d'un murmure.

« J'ai décidé de t'emmener manger une glace ! J'ADORE les glaces de cet établissement et... Heu... Disons que... On y allait régulièrement, avec mon père... Pour les événements importants et... Aujourd'hui c'est important ! Encore plus important que le jour où je prouverai à tous les lecteurs du chicaneur que les ronflak cornus existent ! »


Je finis par calquer mon pas sur le sien, marchant main dans la main avec lui. Mon regard se perdant, de temps à autre, dans des vitrines, ou dans d'autres choses. Enfin... Moi je percevais des choses dont les autres n'avaient pas conscience. Lorsque nous arrivions finalement au glacier, je finis par m'installer à une table, à l'intérieur, plongeant mon regard dans le sien une nouvelle fois.

« Je me disais que... On pouvait déguster une glace... Et qu'ensuite on pouvait faire une petite balade tous les deux et... J'avais dans l'idée de t'inviter à manger chez moi, ou de m'inviter chez toi pour qu'on puisse manger en tête à tête ! Enfin... »

Je regardais à droite, puis à gauche, avant de sortir de mon sac un petit paquet. Le papier représentait des étoiles qui scintillaient, bleu, puis blanc, puis doré. Je faisais glisser le paquet sur la table, jusqu'à lui.

« Joyeux anniversaire... Aujourd'hui ça fait six mois qu'on sort ensemble et... Je pouvais pas venir les mains vides. J'ai pas regretté à un seul instant. Tu es quelqu'un qui compte beaucoup pour moi Rolf. Je t'aime. »

 
:copyright:️ DABEILLE



So you can drag me through hell
If it meant I could hold your hand
©️️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Rolf Scamander

Rolf Scamander

Messages : 316
Voir le profil de l'utilisateur

Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Re: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  EmptyJeu 26 Mar - 19:47







 





Rolf ne pouvait s’empêcher de couver Luna du regard lorsqu’elle était ainsi perdue dans ses pensées, dans son monde. C’était ce qui la caractérisait si bien, la rendait si unique et qui faisait au fond qu’il l’aimait tant. Il espérait en tout cas ne pas l’avoir trop fait attendre. Le mois de décembre était bien avancé et le froid se faisait sentir, même si la jeune femme portait une cape épaisse. Peut-être qu’il neigerait sous peu. Mais bien sûr elle le rassura tout de suite, le faisant rire malgré son embarras, son sourire s’élargissant un peu plus. Il lui était vraiment difficile ne pas sourire comme un idiot quand il était avec Luna. Même au bout de six mois.

-Nous dirons donc que  nous sommes dans un autre fuseau horaire alors.

Elle avait su effacer sa mine penaude d’un simple baiser, regonflant son moral à bloc d’une douce caresse sur sa joue pour faire naitre un nouveau sourire sur ses lèvres.  Luna, elle est de loin, la plus belle chose qu’il ait croisé dans sa vie. Il s’était toujours senti naturellement à l’aise auprès de la jeune femme et ce depuis leur rencontre dans le Poudlard Express. Et si il était un peu en retard à leur rendez-vous, elle le rassura vite sur le fait qu’elle n’attendait au moins pas depuis très longtemps, lui faisant hausser un petit sourcil des plus curieux alors que son sourire s’étire doucement.

-Occupée ? Qu’as-tu trouvé de beau ou d’intéressant dans cette vitrine dis-moi ?

Il la connait assez pour savoir que quelque chose a captivé son regard et l’a emmené loin, dans cet univers qui lui est propre, où elle n’a pas toujours les pieds sur terre et où tout est possible. Il sentit sa main venir chercher la sienne, nouant ses doigts aux siens sans rien perdre de son sourire et se laissant finalement entrainer face à elle, le regard curieux de ce geste soudain et presque un brin impatient. Avant de soudain rire à nouveau le plus spontanément du monde face à ses paroles. Luna a le chic pour le surprendre encore même après toutes ces années à se côtoyer. Il ne peut s’empêcher de lui retourner un regard pétillant d’amusement alors qu’il vient glisser une mèche blonde indomptable derrière son oreille, glissant quelque seconde le long de sa joue fraîche, lui offrant un sourire doux et rieur.

-Plutôt sur mon trente-deux quand on se voit en tête à tête… je suis beaucoup moins élégant quand je suis sur mon trente-un… je réserve ça aux grandes occasions où aux moments officiels du Ministère. Je suis content que ça te plaise, et puis ne t’inquiètes pas, je te trouve tout aussi charmante tu sais.

Il est tout à fait sincère. Il n’a pas besoin qu’elle sorte forcément de ses habitudes si c’est juste pour lui. Ils se connaissent depuis longtemps après tout et se laisse même entrainer sans broncher le long des rues du Chemin de Traverse, marchant aux côté de Luna tout en l’écoutant, un peu surpris mais lui glissant surtout un regard amusé. Manger une glace en plein mois de décembre ? Ce n’est pas courant. Mais c’est justement tout à fait Luna. Et puis les glaces c’est toujours bon au fond. Il n’y a pas de saisons pour en déguster non ?

-Une glace c’est parfait…

Il parvient à souffler ces quelques mots au milieu de la tirade un peu frénétique de Luna qui semblait au fond presque surexcité et impatiente, cela le faisant toujours sourire, du moins jusqu’à ce que cela ne se fane un peu quand la sorcière mentionne son père et les événements importants. Il sait à quel point Luna aime son père et inversement. Et ça le touche. Parce qu’il comprend très bien au fond l’importance que peut avoir cette journée. Pour lui aussi ce jour compte, et c’est aussi pour ça qu’il s’est apprêté et qu’il a failli être plus qu’en retard. Et ça le touche encore plus que Luna place ce jour au-devant même des Ronflak Cornus, ne pouvant retenir un regard empli de tendresse pour la jeune femme. Ils avaient donc continué mains dans la mains, Rolf se laissant guider jusqu’au fameux glacier, retirant son écharpe avant de prendre place face à la blonde, lui glissant un nouveau sourire.

-C’est un excellent programme ma foi, tu as tout prévu ! Et puis comme tu l’as dit c’est un jour important et je ne demande pas mieux qu’à en profiter pleinement… avec toi bien sûr… chez moi ou chez toi.

Il l’observe avec curiosité mais aussi tendresse alors qu’elle tourne la tête de droite à gauche, comme si elle craignait que quelqu’un les suive ou les espionne, la voyant finalement sortir un joli paquet étoilé et brillant. Un paquet qu’elle fait glisser jusqu’à lui, Rolf en profitant pour effleurer ses doigts du bout des siens tout en attrapant le cadeau, prenant soin de sortir celui qu’il a glissé dans ses poches avec précipitation, le tendant à Luna, rougissant légèrement malgré lui.

-Joyeux anniversaire à toi aussi Luna. Et merci. Moi non plus je ne suis pas venu les mains vides… je…  je ne regrette pas non plus tu sais… et je suis toujours aussi heureux que tu acceptes de sortir avec moi après six mois, je suis chanceux. Et je t’aime.

Il ne peut retenir un sourire alors que son regard se perd dans le bleu des yeux de Luna, le sien brillant de toute la tendresse qu’il peut éprouver pour elle. Il l’aime. Comme un fou. Et il a hâte de poursuivre cette route à deux. Il a hâte de pouvoir la présenter à sa famille. Peut-être pour Noël si tout va bien. Il n’a pas encore osé lui en parler ou lui demander ses projets pour les fêtes. Ils ne sont qu’au début du mois de décembre. Il préfère lui tendre le paquet cadeau mauve et vert, guettant sa réaction face au collier présentant trois petits crayons de couleur qu’il renferme et au bracelet assorti. La rougeur s’étend d’ailleurs un peu plus sur ses joues, anxieux que le cadeau ne lui plaise pas.

-Je… j’ai vu ça dans une boutique moldu… et … ils m’ont fait pensé à toi alors je me suis dit que ça pourrait être joli en collier... Ce n’est pas grand-chose je sais… mais j’espère qu’ils te plairont.

La rougeur envahi complètement ses joues désormais et il préfère s’attaquer à son propre paquet cadeau, baissant les yeux sur les petites étoiles qui change de couleur, détachant le papier avec délicatesse pour dévoiler le précieux contenu, écarquillant un peu les yeux en découvrant ce que Luna a préparé pour lui.




There are no strange creatures. Only blinkered people.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Lovegood

Luna Lovegood

Messages : 14
Voir le profil de l'utilisateur

Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Re: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  EmptyJeu 30 Avr - 14:59

Complot glacé  Rolf & Luna


Un sourire illumina son visage, et je le lui rendis, mon regard pétillant de bonne humeur et de joie. Il était mignon quand il avait cette petite expression sur le regard... Je m'étais approchée de lui et avait glissé ma main autour de la sienne, enserrant doucement ses doigts. Qu'il était élégant... Je penchais doucement la tête. Glissant d'une voix malicieuse.

"Parfait... Je suis heureuse de te voir."


J'aimais bien me montrer tactile avec lui. Il ne me repoussait jamais. Je savais que j'avais de la chance de l'avoir. Et parfois... Oui parfois... J'avais l'impression que nous n'étions que deux guimauves, des boules d'amour. Il me demanda de son petit sourire craquant ce que j'avais bien pu trouver dans cette vitrine, et je le tirais doucement, le mettant à l'endroit où je m'étais trouvée juste avant pour observer le carillon de verre. Lui montrant les éclats irisés et multicolores qu'il glissait dans tous les coins de la pièce, de petites boules de lumières qui semblaient glisser dans la pièce en même temps que le carillon tournait sur lui même et lançait de doux sons cristallins. Je me penchais sur la pointe des pieds, appuyant mon menton tout contre son épaule, soufflant d'une voix douce et émerveillée à l'oreille de mon compagnon.

"Regardes. Tu ne trouves pas ça magnifique ? On dirait... On dirait des lucioles de toutes les couleurs qui se baladent sur les murs. Ou de petites fées. J'aime beaucoup. Ce jeu de couleur et ces sons... C'était très agréables, je me suis perdue dans mes pensées je crois. Mais j'ai peur que cet objet attire quelques créatures non désirées..."


Ah je ne savais pas vraiment quoi... Mais j'avais un mauvais pressentiment. Son rire, une nouvelle fois, emplit l'air froid et hivernal, faisant battre mon coeur plus fort, et naître une risette joueuse sur mon visage, alors que je pose sur lui un regard pétillant, mes doigts serrant doucement les siens. J'aimais bien le bruit qu'avait son rire, je l'avais toujours aimé. Parce que dans le fond... il était assez rare... Il en devenait précieux. Je alors son autre main caresser ma joue après avoir remit en place une des mèches de mon incroyable et incorrigible tignasse, et je ferme doucement les yeux, ma joue cherchant un peu plus ce contact, ma main venant se poser doucement contre la sienne. Pour garder le contact un peu plus longtemps, juste un peu plus longtemps. Un petit rire m'échappant en réponse à ses mots.

"Hm... Hé bien saches que tu es très beau comme ça."

Je rompis finalement le contact pour faire un petit tour sur moi même, glissant dans une voix guillerette.

"J'ai aussi fais des efforts tu as vu ? Ce n'est pas tous les jours qu'on fête nos six mois ! Et heureusement ! Sinon je crois que je n'aurais pas assez de vêtements élégants pour ça."

Je parlais, parlais encore et encore, l'entraînant avec moi. Et lui il faisait comme toujours. Il m'écoutait. J'aimais bien la lueur bienveillante qu'on décelait toujours dans le fond de ses prunelles, Rolf était d'une douceur incroyable. On le voyait surtout quand il s'occupait de créatures magiques. Il y avait en lui un calme olympien et une douceur qui lui permettait d'apaiser pas mal de ces petites bébêtes adorables. Je dois avouer que j'adorais le regarder, ni vu ni connu, alors même qu'il s'occupait de sa petite ménagerie. J'avais toujours aimé le faire. j'aimais bien ce qui se dégageait de lui dans ces moments là. J'avais établis mon plant, je lui avais expliqué tout ce que j'avais prévu de faire avec sa petite personne. J'étais survoltée, excitée comme jamais. Nous nous étions finalement installés chez le glacier, face à face. Je penchais la tête, lui répondant.

"J'y pense depuis un moment, je tourne et retourne les choses dans ma tête depuis un moment, et j'en suis venue à me dire que ce ne serait pas une mauvaise idée. Que c'est une bonne manière de fêter un jour si particulier. Il ne sert à rien de te promettre la lune... Enfin... Tu m'as moi... C'est déjà suffisant je pense. Et puis j'ignore où est-ce que tu pourrais bien la ranger. Hm... ça fait longtemps que je n'ai pas vu Grim, donc je te dirais bien chez toi ?"

Et je lui offris ce regard qui se voulait innocent et doux à la fois. Ce regard à qui on pouvait difficilement refuser quelque chose. Nous nous échangions finalement des paquets, un sourire infiniment doux et chaleureux passant sur mon visage quand je découvris ce qu'il m'offrait quelque chose. Celui d'un enfant, émerveillé par ce cadeau de noël sous le sapin. Je n'avais personne d'autre que mon père. Nous avions dans ma jeunesse toujours été deux, contre le reste des sceptiques. Alors autant dire que je n'avais pas vraiment l'habitude à ce que quelqu'un d'autre m'offre quelque chose. Mon regard se plongea doucement dans les yeux de mon compagnon, une expression infiniment douce et tendre se peignant sur mon visage, faisant briller mes prunelles plus fort.

"Je t'aime bien plus encore Rolf ! Et... Merci. Merci pour tout."


Avant qu'il ne fasse quoi que ce soit, j'attrapais délicatement sa main, la portant à mes lèvres dans un baiser tendre, la laissant finalement pour ouvrir le dit paquet, la vision qu'il dévoile m'arrachant un immense sourire, alors que je caresse du bout des doigts les petits crayons qui décorent les deux bijoux qu'il m'offre. Un petit sourire m'échappant, avant qu'un petit bruit, à mi chemin entre le rire de bonheur ivre et le hoquet de surprise. Un petit couinement ayant tout à voir dans la bouche d'une créature, un peu moins dans celle d'un humain.

"Oh... Rolf... C'est merveilleux... Merci. Tu es conscient que je ne risque pas de les quitter de si tôt ?"


Je décrochais le collier que je portais actuellement, accrochant à l'aide du fermoir celui qu'il venait de m'offrir, caressant finalement une nouvelle fois les breloques. Oh... J'allais passer mon temps à tripoter ces jolies choses. Je lui tendis finalement le bracelet, ainsi que mon poignet.

"Tu pourrais me l'accrocher s'il te plait ? J'aimerai le porter tout de suite. C'est la première fois qu'on m'offre des bijoux... Je suis toute chose ! Ha... Merci beaucoup !"

Une fois cela fait, je pose finalement le regard sur l'épais album qu'il vient de dévoiler. Je l'avais décoré avec un tas de bric à brac, et avais collé nos noms dessus. De petits dragons courraient sur la couverture de l'album. Je posais un doigt dessus.

"C'est moi qui les ais enchantés... Je me disais que... Des dragons ça te plairait plus que les petites étoiles qu'il y avait à la base ! Ouvres-le... j'ai déjà commencé à le remplir."

Et c'était vrai, j'y avais collé quelques photos de notre voyages, et d'autres que j'avais pris. De moi, de nous, de lui, quand il ne regardait pas. Je l'avait immortalisé avec ce regard d'une infinie douceur alors qu'il s'occupait d'un bébé niffler. J'aimais bien celle là.

"Ce sera notre album. On pourra le garnir avec nos souvenirs."

 
:copyright:️ DABEILLE



So you can drag me through hell
If it meant I could hold your hand
©️️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Rolf Scamander

Rolf Scamander

Messages : 316
Voir le profil de l'utilisateur

Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Re: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  EmptyMer 6 Mai - 0:01












Il ne pouvait s’empêcher de sourire quand il était face à Luna, c’était plus fort que lui. Rolf était depuis toujours d’un naturel souriant, bien que très discret, mais depuis qu’il avait entamé cette relation avec sa camarade, ce sourire quittait rarement ses lèvres. Luna était venue chercher ses mains, Rolf lui offrant son contact avec plaisir, ne pouvant s’empêcher de caresser les paumes de la blonde avec douceur, gardant leurs doigts entremêlés avec complicité. Et complice ils le sont depuis bien des années maintenant, mais cette intimité nouvelle avait donné une toute autre dimension à cette complicité et à la relation qui est la leur. Une complicité qui faisait que Rolf connaissait sa petite amie presque sur le bout des doigts et qui le rendait réellement curieux et intéressé de ce qui avait pu la distraire. Il s’était laissé décaler sagement, prenant la place de Luna face à la vitrine, observant d’abord le carillon qu’elle lui montra du doigt avant d’observer tous les petits éclats lumineux et reflets coloré que l’objet faisait danser en tourner doucement. Et il comprenait. Il comprenait que Luna ait pu se laisser captiver, alors que lui-même prenait un instant pour profiter de cette ambiance douce et intime, sentant Luna venir se blottir et se caller tout contre lui, ne pouvant retenir un sourire doux et attendri. Il pourrait rester des heures ainsi avec Luna contre lui, à observer la vitrine mais surtout à l’observer elle alors que son souffle vient chatouiller le creux de son cou, retenant un petit frison.

-C’est vraiment beau oui. Je comprends que tu te sois retrouvé attiré par ce spectacle, on pourrait facilement rester sans voir le temps passer. On dirait vraiment tout un essaim de petites fées en plus, il manque juste la forêt !

Cela pourrait même faire un très joli cadeau de Noël pour Luna. Au risque qu’elle se perde un peu plus dans ses pensées, dans son monde à elle, mais c’est ainsi qu’est Luna et c’est aussi une part de ce qu’il aime chez elle. Il aime cette capacité qu’elle a de s’émerveiller d’un petit rien. Il adore cet air rêveur qu’elle prend quand elle se perd dans ses pensées. Et le carillon ferait un très beau cadeau pour décorer son appartement et pour lui offrir ces petites fées qui n’en sont pas vraiment. Alors il note l’idée et le nom de la boutique dans un coin de sa tête avant qu’elle ne vienne semer un léger doute dans ses pensées. Gardant une main nouée à la sienne, il tourne finalement légèrement la tête, glissant un regard un peu en coin à la blonde avant de venir déposer un léger baiser contre ses lèvres, se mettant finalement face à elle, le regard curieux plongé dans celui de sa petite amie.

-Tu as peur que cela puisse attirer des  Doxys ? Ou alors tu crains pour les Joncheruines ? C’est dommage il est vraiment joli… mais peut-être qu’un sortilège de répulsion autour pourrait faire l’affaire et suffire à éloigner les créatures ?

Si l’idée ne l’emballe pas alors il cherchera un autre cadeau pour Noël, mais peut-être que si il parvient à apaiser les craintes de la blonde, cela suffira. En attendant il offre tout de même un nouveau doux sourire à Luna, venant caresser sa joue, tout en profitant que la jeune femme soit encore collée tout contre lui afin de prolonger ce contact si apaisant. Il se sent bien et à sa place quand Luna se blotti contre lui, c’est ainsi. Ils ont l’air de vrais gamins amoureux, même après six mois de vie de couple, mais cela est loin de déranger Rolf. Au contraire, ces petits moments, ces petits gestes doux et gamins il a envie de les faire durer. Alors à la place il vient déposer un nouveau baiser sur le haut du front de sa petite amie et collègue, avant de la regarder faire un tour sur elle-même, soufflant avec complicité et tendresse, alors que son regard reflète tout le bonheur qu’il ressent de la voir et de la savoir à ses côtés.

-Il faut bien que je me fasse beau si je veux plaire à la fille qui me comprend et me connait le mieux depuis des années.

Il ne peut retenir un petit gloussement bref mais pas moqueur pour un sou, pris d’une bouffée de tendresse infinie face la spontanéité et au naturel de sa compagne. Le regard toujours attendri quand il se pose sur elle, venant la prendre au creux de ses bras et déposer un dernier baiser contre ses lèvres, un baiser un peu plus long que les derniers échangés. Un véritable baiser.

-Oui j’ai vu que tu étais magnifique, comme toujours, tu sais. Et même si on fêtait nos six mois tous les jours je serais toujours éblouis de te voir. Mais c’est un jour important et je te trouve particulièrement resplendissante tu sais.

Il la garde ainsi tout contre lui, juste un instant, avant de se laisser entrainer le long de la rue principale, gardant sa main nouée à la sienne, réchauffant ainsi leurs doigts, la couvant du regard comme à son habitude. Parce qu’il ne pouvait simplement pas passer trop de temps sans l’observer. Elle lui manquait à chaque mission qu’ils n’effectuaient pas ensemble. Ecouter Luna ce n’était jamais ennuyeux d’ailleurs, leurs conversations avaient toujours été des plus intéressantes depuis l’école. La jeune femme avait établi un plan complet pour leur journée, et Rolf n’avait que l’envie de profiter de ce jour de repos commun pour se retrouver et célébrer leur petit bonheur. Six mois. Ce n’était pas rien. C’était de loin la plus longue relation qu’il avait pu avoir à ce jour et il espérait bien voir cette relation durer encore très longtemps. Jamais il n’avait été aussi proche et complice avec quiconque en dehors de Luna. Et si Luna affichait son entrain et sa joie de manière presque survolté, Rolf lui restait un brin plus sage, gardant ce calme qui le caractérise. Heureusement son sourire aussi large que sa tête suffit à montrer que, au fond, lui aussi est impatient et heureux. Lui aussi veut profiter de chaque minute avec elle, alors qu’ils sont finalement assis à la table de Florian Fortarôme en attendant de passer commande. Rien ne pourra gâcher ce rendez-vous de toute façon, il en est certain, hochant doucement la tête aux paroles de Luna, venant caresser ses doigts du bout des siens pour la rassurer.

-C’est une très bonne idée je trouve. Tu as raison, c’est un jour important pour nous deux et il faut le fêter dignement. Je suis juste loin d’être aussi… prévoyant que toi je trouve. Et puis j’adore les glaces moi aussi…

Oh non il n’a pas besoin qu’elle lui décroche la lune. Il n’a besoin que de sa présence lunaire à elle. De cette équinoxe qu’elle provoque, impatiente d’éclipser le soleil pour dévoiler ses merveilles. Et son sourire ne peut que s’étirer encore, plein de douceur et de tendresse, ne pouvant que craquer et fondre face à ce regard innocent et en même temps loin de l’être qu’elle lui adresse. Son cœur se réchauffe, prêt à bondir dans sa poitrine alors que de toute façon il n’a jamais eu la moindre intention de lui dire non. Comment le pourrait-il de toute façon ? Et même si il n’est pas dupe face à son manège, c’est de bonne grâce qu’il se plie à ce petit jeu, son sourire ne décrochant pas de ses lèvres.

-Je n’ai besoin de personne d’autre que toi de toute façon. Et puis c’est vrai que tu rentres bien plus facilement dans mon appartement. On pourra passer une bonne soirée chez moi comme ça et Grimsby sera très content de te revoir en plus. Il t’adore, il m’a même rappelé de prendre ton cadeau avant que je ne parte.

Son fléreur était  aussi tombé sous le charme de Luna. Dès la première rencontre avec la jeune femme, l’animal avait tout de suite accepté la jolie blonde et semblait l’apprécier. Rolf espérait d’ailleurs qu’il en serait de même le jour où il conduirait Luna chez ses grands-parents, même si il avait peu de doute à ce sujet. Milly, Mordy et Hoppy étaient particulièrement agressif envers les personnes qu’ils n’affectionnaient pas. Rolf tendit finalement le fameux paquet cadeau à Luna, attendant un peu avant d’ouvrir le sien, ne voulant rien rater de la façon dont Luna accepterait son cadeau, l’expression incroyablement douce passant sur le visage de sa petite amie ne lui échappant pas. Il s’en serait vraiment voulu d’avoir oublié son cadeau et il est incroyablement soulagé de voir toutes ces émotions emplir son beau regard bleu. Il prendra soin de remercier Grim comme il se doit pour lui avoir sauvé la mise, c’est certain. Il ne pensait pas que ce simple geste toucherait autant Luna, lui faisant doucement secouer la tête, rougissant un peu face à ses paroles.

-Ne me remercie pas… ce n’est vraiment pas grand-chose tu sais.

Il en est même un peu gêné tant son cadeau lui parait soudain un peu idiot et dérisoire par rapport au large paquet que Luna a poussé vers lui. Il passerait bien une main dans ses cheveux tout ébouriffé, geste nerveux, mais sa main a été prise en otage par la blonde qui vient lui offrir un doux baiser, réchauffant le bout de ses doigts, faisant battre son cœur plus fort un instant. Luna sait comment s’y prendre avec lui, elle a toujours le don de le rassurer quel que soit la situation. Parfois juste l’observer lui suffit à se sentir plus serein et moins angoissé intérieurement. D’ailleurs Rolf ne se prive pas de l’observer également, guettant ses réactions alors qu’elle dévoile le cadeau qu’il lui a fait, attendant avant d’ouvrir le sien de voir si le collier lui plait. Et les réactions de Luna ne manque pas de le rassurer et de lui tirer un doux sourire, la couvant d’un nouveau regard attendrie alors qu’un petit couinement s’échappe des lèvres de la jeune femme, lui tirant presque un discret rire. Elle est vraiment adorable quand elle est ainsi. Finalement Rolf est infiniment soulagé et commence à déballer son propre cadeau, échangeant toutefois avant un regard complice avec Luna.

-Je n’étais pas tout à fait sûr qu’il te plairait… je suis rassuré. Mais, je ne sais pas, en voyant ces tout petits crayons j’ai pensé à toi et… moi ça ne me dérange pas si tu ne les quittes plus. Ca veut dire que j’ai bien choisi. Mais je suis sûr que tu n’abandonneras pas tous tes autres bijoux comme ça. Tu ne peux pas abandonner tes boucles d’oreilles radis voyons ?

Pour son plus grand bonheur d’ailleurs, Luna s’empressa d’essayer son nouveau collier, abandonnant celui qu’elle portait déjà avant de tendre son poignet vers Rolf qui l’aida à accrocher le bracelet assorti, lui offrant un nouveau doux sourire, le regard plus doux encore alors qu’elle confesse ne jamais avoir reçu le moindre bijou. Il y a tellement de chose qu’il rêverait de lui offrir au fond.

-Ce n’est vraiment pas grand-chose tu sais…

Finalement Rolf se décida à finir d’ouvrir son cadeau, laissant tomber, les derniers morceaux de ruban et papier qui entourait l’épais album où il pouvait lire leurs deux noms, observant la couverture avec attention tout d’abord, effleurant du bout du doigt la calligraphie de Luna, puis le cuir de la couverture. Rolf était un personnage toujours très tactile, amant pouvoir sentir et toucher les textures sous ses doigts, ces derniers glissant finalement sur un petit dragon, avant d’ouvrir le présent avec curiosité, découvrant page après page les photos que la jolie blonde a rassemblé pour lui, l’émotion se peignant sur ses traits, autant que la surprise. Laissant bientôt la place à un air doux et nostalgique se reflétant dans ses prunelles alors qu’il découvre les photos de leurs voyages en Afrique. Un sourire fleuri sur ses lèvres alors qu’il tourne les pages, effleurant certaines photos du bout des doigts alors qu’une douce sensation vient réchauffer son cœur.

-Oh bon sang Luna… Tu… Tu ne peux pas savoir comme ton cadeau me touche … je… tu n’avais pas besoin de faire tout ça pour moi, les étoiles m’auraient plus, même si ces dragons sont vraiment très mignon et adorable… C’est vraiment, incroyable… où as-tu trouvé toutes ces photos ?!

Il ne soupçonnait même pas que Luna possédait certaines photos de lui, relevant le regard vers la jeune femme alors qu’il referme l’ouvrage presque religieusement, croisant son regard bleu avant de la voir venir effleurer les petits dragons qui jouent et volent sur la couverture, ne pouvant s’empêcher de venir effleurer ses doigts avant de les nouer aux siens, recommençant à feuilleter l’album photo d’une main, s’arrêtant sur une photo d’eux deux datant de Poudlard. Une photo qu’ils avaient prise au bord du lac alors qu’ils essayaient de voir le calmar géant. Bien sûr peu de temps après Rolf avait glissé et avait fait un beau plongeon dans le lac. A son tour, il porta les doigts de la jeune femme à ses lèvres, embrassant le bout de ces derniers avec douceur avant de souffler doucement.

-Merci Luna. C’est vraiment un cadeau fantastique ! Et je ne demande pas mieux que le remplir avec toi. Je veux qu’on puisse le remplir de tas et de tas de souvenirs, je veux continuer à le remplir avec toi les prochaines années. Il est parfait, merci.

Il garde ses doigts ainsi noués à ceux de la blonde, encore un instant, souriant tel un idiot en imaginant toutes les photos qu’ils pourraient rajouter, la libérant finalement pour faire un peu de place sur la table et écarter les restes de papiers cadeaux avant d’attraper la carte qui trône au bord de la table, jetant un coup d’œil curieux.

-Alors dis-moi, avec ce programme que tu as préparé, tu as déjà choisi le parfum de la glace que tu prendras ? Tu as peut-être un parfum « spécial évènement important » ?




There are no strange creatures. Only blinkered people.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty
MessageSujet: Re: Un complot glacé ft Rolfy <3    Un complot glacé ft Rolfy <3  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un complot glacé ft Rolfy <3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
62442 for Ministry :: Londres :: Chemin de Traverse :: Glaces Florian Fortârome-
Sauter vers: