AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable 100MAX – URBANGLIDE – Roues ...
319.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harry Potter

Harry Potter

Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyJeu 23 Jan - 11:38

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner  Remus & Sirius & Harry

C'était une journée très importante, d'une importance capitale même... Je pousse un énième soupir, passant une main dans ma tignasse sombre pour me donner confiance et consistance surtout. J'avais cherché un moment quelqu'un à qui en parler, sans trop savoir où me tourner, mais... La réponse était relativement évidente. Avec les entraînements qui m'avaient occupés plus que de raison, je n'avais pas eu le temps de plus y penser. Mais là nous jouissons d'un peu de repos bien mérité. Je m'étais tâté, entre une visite surprise à Neville ou ce petit rendez vous que je ne cessais de reculer, encore et encore. Mais j'étais décidé. J'étais déterminé même. Il fallait que j'allège ce poids qui m'écrasais chaque jours un peu plus. Je devais tenir ma langue et ne pas en parler, en vrai... J'avais la trouille de perdre à tout jamais mon meilleur ami. Prêt, une petite barbe de trois jours colorant mes joues -lorsque j'étais en période de repos... J'avais tendance à me laisser un peu aller de ce côté là, surtout que, d'un coup, les gens vous reconnaissaient beaucoup moins-. Chapeau vissé sur le crâne, lunettes de soleil sur le nez, histoire de m'assurer un anonymat le plus complet (Le fait que je joue dans une équipe à minima connue m'assurait de temps en temps quelques désagréments avec quelques journalistes gratte papiers. Je préférais qu'on parle de moi pour mes « faits d'armes », pas pour « la dernière conquête de Monsieur Potter » ou du « laisser aller de Monsieur Potter ». Le quidditch, c'était mon dada, mais la célébrité, c'était une autre paire de manche, je n'aimais pas attirer l'attention sur moi. J'avais été éduqué humblement, et avec modestie. J'étais un monsieur tout le monde et je regrettais de ne parfois pas pouvoir en profiter pleinement.
Je m'étais rendu au cottage Black. Un petit coin de paradis où mes deux oncles avaient fait leur nid. J'avoue que lorsque j'avais réalisé que je les avais, pour évoquer ce genre de sujet et pour me rassurer, je m'étais mentalement traité d'idiot de ne pas y avoir songé plus tôt. C'est ainsi qu'à l'aide d'Hedwige, la semaine passée j'avais convenu d'un rendez-vous, si possible en période de vacances scolaires afin de permettre à Oncle Remus d'être présent, et surtout d'avoir du temps à m'accorder. Je savais que son travail d'enseignant lui prenait énormément de temps. Ma mère m'avais toujours appris à ne pas venir les mains vides. C'est pour cette raison que j'avais pris le soin de me procurer quelques confiseries et gâteaux ainsi qu'une bouteille de spiritueux que m'avais offert un supporter que j'avais rencontré alors que je flânais au chemin de Traverse.
Je frappais trois coups à la porte, attendant avec mon panier garnis tel un petit chaperon brun. La porte s'ouvrit et j'offris un chaleureux sourire à la personne en face de moi.

« Salut tonton ! Merci de me recevoir ! Tenez... C'est pour vous ! »


Je leur tendis mon panier avec un sourire en coin, et l'air le plus innocent du monde.

 
:copyright:️ DABEILLE


You live in a different world
Revenir en haut Aller en bas
Sirius O. Black

Sirius O. Black

Messages : 432
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyJeu 23 Jan - 14:10

Les vacances avaient du bon, pour Sirius, il pouvait profiter de son compagnon sans avoir à se faufiler dans Poudlard. Même si dans le fond, Sirius appréciait de se faufiler illégalement dans Poudlard sous sa forme canine pour aller embêter son cher et tendre, c'était aussi reposant de se réveiller le matin avec lui dans leur maison. Pourtant, depuis le réveil, Sirius était parfaitement intenable, il sautait partout et manquait cruellement de patience. Le Black était tout excité, parce qu'aujourd'hui, avec Remus, ils avaient la joie et le plaisir d'avoir la visite de son filleul. C'était toujours des instants très joyeux pour Sirius, surtout depuis que le jeune homme avait quitté Poudlard et passait beaucoup de temps à ses entraînements. C'était ça se disait-il d'avoir une star du Quidditch dans la famille, il fallait caler les évènements en fonction de l'emploi du temps chargé.

Pad avait donc parfaitement conscience d'être insupportable à tourner en rond et tout préparer pour l'arrivée d'Harry. Il se comportait comme quand Harry était un jeune enfant et que James et Lily lui confiaient pendant une semaine. Sirius avait toujours fait en sorte que son neveu se sente parfaitement chez lui dans son domicile. Il avait toujours fait en sortes d'avoir des tonnes de sucreries et autres délices, mais aussi des jeux et jouets pouvant plaire à son filleul. Maintenant qu'Harry était un adulte, Sirius avait été faire de grosses courses en prévision de sa visite, il avait acheté toutes les boissons possibles et imaginables que son filleul pourrait avoir l'envie de consommer, n'étant pas tout à fait sûr de ce qu'il pouvait vouloir entre du sans alcool ou avec alcool. Pas certains que les jeunes n'avaient pas des nouveaux mélanges qu'il ne connaissait pas. D'un coup d'oeil à son compagnon, il comprit qu'il le rendait parfaitement fou et qu'il était tout particulièrement insupportable, alors qu'Harry n'arriverait normalement pas avant au moins une heure.

Ayant croisé le regard de son conjoint, Sirius quitta rapidement la pièce et décida qu'un lieu relativement sûr pour éviter les remontrances de son conjoint était la salle de bain. Le chien n'avait pas pris le temps de se préparer pour la venue de son filleul. Il était même loin d'être présentable, puisqu'il était encore uniquement vêtus de son pantalon de pyjama et même si Harry était de la famille, Sirius gardait des restes de son éducation de sang-pur. Il aimait être présentable lorsqu'il recevait. Il prit son temps pour prendre sa douche, avant de sortir de la salle de bain, uniquement vêtus d'une serviette pour aller se vêtir correctement. Ne cherchant pas à s'habiller dans l'excès, il enfila une chemise violette et un pantalon simple gris. Il avait appris après toutes ses années avec Remus, qu'il n'avait pas besoin de s'habiller trop strictement lorsqu'il avait la visite de sa famille.

Le brun tourna encore en rond un bon moment avant que finalement il n'entende les trois coups contre la porte. Il se précipita sur la porte et l'ouvrit pour accueillir Harry avec un grand sourire. Son filleul le salua et le remercia avant de lui tendre un panier. Sirius regarda le panier, sans même jeter un oeil au contenu, il le posa au sol et alla faire un câlin à son filleul.

"Salut ! Tu es toujours le bienvenue à la maison, qu'importe l'heure et le moment, je te l'ai déjà dit. Ensuite, bien que je salue l'éducation que tes parents t'ont donnée, tu n'as pas à apporter quoi que ce soit lorsque tu viens."

Après cette réprimande faites sur un ton très calme, Sirius entraîna son filleul dans le salon et lui fit signe de s'asseoir sur le canapé. Il s'installa dans son fauteuil et fit venir à lui le panier apporté par le plus jeune maraudeur. Il ne se moquait pas d'eux en tout cas avec ce qu'il avait apporté, tout avait l'air excellent. Le Black déballa le contenu du panier sur la table devant lui et sourit à son filleul.

"Merci pour le panier, mais c'est la dernière fois que tu fais ça, sinon tu ne seras plus le bienvenue à la maison."

Voilà une menace qui n'en était pas une, même si Harry recommençait, il ne pourrait jamais lui fermer la porte. Ce gamin était un peu le sien, même s'il savait qu'il était le fils de James et Lily, Sirius ne pouvait s'empêcher de voir son filleul un peu comme son propre fils. Il savait garder sa place de parrain et d'oncle, mais ça ne changeait pas ses sentiments pour le jeune homme. L'auror laissa un sourire malicieux étirer ses lèvres.

"Tu veux quelque chose à boire ? Comment se passent les entraînements ?"

Droit au but, c'était bien ce qui caractérisait Sirius. Le Black considérait déjà avoir fait de sacré effort en proposant à boire à son filleul avant de le questionner sur sa vie. L'homme comptait bien profiter de la présence du plus jeune pour se mettre au courant des dernières nouvelles dans sa vie. Surtout qu'il était très fier du choix de carrière de son neveu et qu'il était de loin l'un de ses plus anciens et fidèles supporters. Sirius tentait de faire preuve de patience avant de noyer son filleul sous une montagne de question. Il avait une chance et Harry aussi, c'était que Remus était présent et qu'il était sûrement le seul à pouvoir canaliser un peu son impatient petit-ami.
Revenir en haut Aller en bas
Remus J. Lupin

Remus J. Lupin

Messages : 437
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyVen 24 Jan - 0:48

Depuis le début de la journée Sirius tournait en rond. Il ne tenait pas en place et sautait partout comme un cabri, ça en devenait insupportable. Oui Harry venait les voir, mais il n'habitait pas à des lieues et ils le voyaient assez régulièrement, pas de quoi en fait tout un plat. Il avait tout préparé, rangé, organisé... Si seulement il était comme ça tous les jours ça ferait des vacances à Remus. Sauf que là ça ne lui faisait pas du tout de vacances, ça le rendait chèvre. Il savait que Sirius avait croisé son regard fatigué et blasé et s'était enfermé dans la salle de bain. Il allait encore y rester des heures. Alors oui Sirius faisait attention à son look et à son physique, une véritable diva là dessus, et ça faisait certes tout son charme et son charisme, et oui le beau brun au look rebelle rendait toutes les filles jalouses quand ils sortaient tous les deux, mais là ça devenait vraiment excessif. Une heure à se pomponné c'était trop. Remus, lui avait opté pour une chemise et un pantalon simple et sobre comme à son habitude.

Sirius sort enfin de la salle de bain, et à moitié nu, n'en déplaise à Remus qui ne peut s'empêcher de laisser trainer son regard sur le corps parfait de son amant. Ce dernier part se changer et revient bien habillé comme d'ordinaire, pour une fois il avait envisagé une certaine sobriété. Du point de vu de Remus, il était super canon, mais de son point de vu il l'a toujours été et le sera encore longtemps, même dans les pires moments de Sirius. Et lui qui a eu sa période rebelle cuir, il a gardé ses cheveux longs, mais c'est quand même assagit avec l'âge. Alors qu'il l'observait sans cacher son intérêt, il se disait qu'il le verrait bien avec les cheveux relevés et attachés comme il les a déjà eues par le passé.

Mais on frappe à la porte et Sirius se jette presque dessus. Il n'y a rien à faire quand Harry est là, il n'a plus d'yeux que pour lui. Son compagnon était vraiment génial avec les jeunes et fait généralement un bon professeur quand il suit un minimum le programme et qu'il ne fait pas adolescent. Déjà il s'est calmé un peu depuis qu'ils sont ensemble cela dit. Ou alors Remus à complètement jeté l'éponge. Le pauvre Harry s'était fait alpagué par Sirius et Remus observait d'un peu plus loin en souriant. Il aimait bien voir Sirius heureux et il aimait voir Harry.

"Harry !"

Mais Sirius ne peut pas s'empêcher de monopoliser le jeune Potter et Après que Sirius l'ai installé et qu'il n’ait grogné sur son cadeaux, etc, il commence à l'interroger et Remus se sent obligé d'intervenir.

"Sirius laisses-le respirer cinq minute !"

Il pose sa main sur l'épaule de Sirius et se retourne vers Harry en s'installant auprès du Black.

"Excuses ton parrain Harry, tu le connais... On est content de te voir en tous cas. Tu vas bien ?"

Remus n'était pas dupe, si Sirius était pressant avec Harry, lui avait l'air un peu tendu et ce n'était pas à cause de Sirius. Après tout Sirius était toujours comme ça et d'ordinaire, Harry est beaucoup plus enthousiaste. Remus suppose qu'il est fatigué et qu'il travaille beaucoup. Une fois tout le monde servit, et posés, ils peuvent enfin commencer à discuter calmement.

"Merci pour le panier Harry, il ne fallait pas."

Il commence à boire son thé, installé confortablement à côté de Sirius, déjà très à l'écoute de son neveu, mais aussi de Sirius qui était d'humeur très bavarde visiblement. Sirius en somme.


You can exist without your soul,
you know, as long as your brain and heart are still working.
But you’ll have no sense of self anymore, no memory, no... anything.
There’s no chance at all of recovery. You’ll just — exist. As an empty shell.
And your soul is gone forever... lost.

Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter

Harry Potter

Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyJeu 20 Fév - 21:14

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner  Remus & Sirius & Harry

Parfois je regrettais l'anonymat. Je devais avouer qu'il était étrange de voir des inconnus m'aborder dans la rue, mais c'était aussi amusant de voir de jeunes enfants me regarder avec des étoiles pleins les yeux. Ce n'était jamais désagréable. Quelqu'un venant te dire "Bravo, j'adore ce que tu fais mec !" C'était valorisant, mais également tellement étrange. J'avais donc décidé de me glisser un peu dans cette vie de monsieur tout le monde que j'aimais tant, profitant d'un jour de repos pour rendre visite à mes oncles (aucun lien de sang ne nous liaient, mais c'était tout comme.). C'est ainsi que j'avais frappé, et qu'une tornade m'avait sautée dessus, m'entraînant dans la maison. Un sourire d'une douceur infinie étira mes traits, alors que je refermais les bras avec une grande affection sur Sirius. Par Merlin, que j'aimais ces gens ! Ils étaient et seraient toujours ma famille, et c'était toujours agréable de les voir. Une petite moue amusée étira mes traits.

"Il y a un peu de papa et maman, et il y a aussi un peu de vous dans mon éducation ! Tu ne viens jamais à la maison les mains vide ! Alors je prend exemple sur toi ! Mais... Merci. C'est vraiment... Un endroit rassurant, ici. Je m'y sens bien."


Je finis par suivre Sirius dans le salon. La maison était réellement bien agencée et chaleureuse. S'en était agréable. Je me fis docile, m'installant dans le canapé, croisant les jambes, et lissant d'une main mal assurée mon t shirt. Un petit rire m'échappa aux mots de mon parrain, alors qu'un regard rieur se plongea dans le sien.

"Allons Tonton... Je sais bien que si je viens à venir, même avec deux paniers, tu ne pourrais pas résister et tu m'embarquerai à l'intérieur ! Mais... Soit... D'accord ! La prochaine fois je ramènerai juste une pizza ! "

Un petit air joueur se fit, sur mes traits, avant que je ne remonte avec soin mes lunettes sur mon nez. Remus et Sirius... Je les connaissais depuis... Que je savais marcher ? Et même avant. Je trouvais en eux un soutien incroyable. Et je devais avouer que c'était immédiatement à eux que j'avais pensé pour parler de ma situation actuelle. C'était un sujet délicat à aborder avec mes parents. Je savais qu'ils étaient ouverts d'esprits... Mais étrangement je me sentais plus en confiance pour aborder ça avec mes deux oncles. J'entendis finalement la voix d'oncle Remus, me penchant pour offrir un signe de main et un immense sourire au compagnon de mon parrain.

"Salut Tonton ! Désolé j'étais tout déboussolé je ne t'avais pas vu ! "

Je finis par demander avec un sourire en coin une tasse de thé à mon oncle, le sirotant par la suite tranquillement, attendant un instant, encore un peu... L'angoisse m'étreignait un peu, et l'attente était encore plus angoissante. Je reposais délicatement ma tasse sur la table basse, mon regard se perdant un instant sur la fenêtre donnant sur l'extérieur bien vert, avant que je ne repose le regard sur le duo que j'avais en face de moi. Leur couple me semblais parfois bien plus harmonieux que celui de mes parents. J'avais bien vu... Que l'amour de mes parents commençait à se faner. Petit à petit.

"Merci pour votre accueil, c'est toujours chouette de passer vous voir et... C'est bien normal que je ne viennes pas les mains vides. Quant aux entraînements... ça se passe bien. C'est épuisant parce que ça devient intensif, et les sélections approchent. Mais je donne le meilleur de moi, comme toujours."

La question d'oncle Remus me tira un petit rictus, alors que je triturais mes mains un instant. Poussant un soupir à en fendre l'âme.

"J'ai tout pour aller bien. Je supposes. Enfin... Je suis venu parce que j'ai besoin de parler de choses très importantes à des gens de confiance. Et j'ai pensé à vous... Tout de suite."

Je passais une main dans ma tignasse, essayant de les dompter, mais surtout de me donner contenance.

"Je crois... Que j'éprouve un peu plus que de l'amitié pour mon meilleur ami... Et je dois avouer que... Je suis perdu, je sais pas quoi faire."

 
:copyright:️ DABEILLE


You live in a different world
Revenir en haut Aller en bas
Sirius O. Black

Sirius O. Black

Messages : 432
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyDim 23 Fév - 12:54

Sirius n'avait pas pu s'empêcher de se jeter sur Harry dès l'arrivée du jeune homme, il était vraiment très enjoué d'avoir son filleul à la maison pour une petite visite. Avec les entrainements de Quidditch et le fait qu'Harry avait aussi sa vie de jeune adulte, ils se voyaient peu. C'est donc tout naturellement qu'il l'avait un peu réprimander sur le fait qu'il amène un panier et que Harry à sa surprise lui dise qu'il n'y avait pas que l'éducation de ses parents, mais aussi la leur et le fait qu'ils ne venaient jamais chez les Potter les mains vides. Sirius grogna un peu, mais dans ses yeux, on pouvait voir qu'il était heureux et fier que son filleul considère qu'il avait contribué à son éducation. Ce qui n'empêcha pas que Sirius traîne son filleul dans le salon, ayant parfaitement oublié la présence de son conjoint près d'eux. Le Black savait que Remus était conscient que la terre allait tourner exclusivement autour d'Harry tout le temps où le jeune homme se trouverait chez eux.

Une fois qu'Harry fut confortablement installé dans le canapé, Sirius continua sa réprimande en lui demandant de ne plus rien amené la prochaine fois qu'il venait à la maison, ce qui fit légèrement rire Harry. Et le répondant de ce dernier, fit rire Sirius en retour. Le brun n'avait pas tort, même s'il venait avec deux ou quinze paniers, Sirius ne pourrait jamais lui fermer sa porte, il était un peu le fils qu'il n'aurait jamais en tout cas, il l'aimait comme tel. Sirius ne put s'empêcher de rire véritablement lorsque son filleul lui dit que la prochaine fois, il amènerait une pizza, Sirius n'était pas très d'accord avec l'idée, mais ce qui le faisait rire c'était surtout qu'on voyait bien là en Harry le côté maraudeur qui ressortait, il était à l'image de son père et son parrain. Sirius s'affaira directement derrière à demander à Harry s'il voulait à boire et comment se passaient les entrainements ?

C'est au moment de ces interrogations que Remus l'arrêta de quelques mots et d'une main sur son épaule. Rapidement Remus s'installa à ses côtés et demanda à Harry d'excuser Sirius, qu'ils étaient tous les deux content de le voir et demanda comment allait leur filleul. Sirius avait une mine un peu bougonne, il n'était pas très content que son loup ne le laisse pas noyer Harry de questions. Il voulait savoir tout ce qu'il avait manqué de la vie de son jeune protégé, mais d'un autre côté, il savait que Remus était la voix de la raison et qu'il avait sûrement une raison de le stopper ainsi. Le thé fut servit pour chacun d'eux, suite à la demande de Harry, qui s'était excusé de ne pas avoir remarqué Remus un peu plus tôt et Sirius savait parfaitement être le coupable pour ça, ayant monopolisé toute l'attention du jeune Potter.

Sirius se mit à boire les paroles de son filleul lorsqu'il répondit enfin à sa question, après avoir réitérer de leur dire qu'il était normal qu'il ne vienne pas les mains vides et qu'il était toujours bien de passer les voir. Sur la dernière partie de ses mots, le visage de Sirius s'était encore plus éclairé si c'était possible, il était tellement heureux d'entendre qu'Harry aimait venir les voir, le jeune homme comptait vraiment énormément pour lui. La suite des paroles du Potter, il les écouta avec sérieux, il apprit donc que les entrainements étaient épuisants surtout avec les sélections à venir, mais que ça se passait bien et que son filleul donnait le meilleur de lui-même.

"Tu ne donnes pas le meilleur, Harry, tu es le meilleur."

Sirius avait dit ces quelques mots avec la fierté et l'assurance que pourrait avoir un père en admiration devant les réussites de son fils et c'était un peu ce qu'il ressentait face à la carrière de joueur professionnel de son filleul. Il était heureux et fier pour Harry qu'il ait pu faire de sa passion du Quidditch une carrière professionnelle. Finalement, Harry poussa un profond soupir, ce qui inquiéta Sirius, puisque le jeune homme allait simplement répondre à la question de Remus, s'il allait bien. Les premiers mots d'Harry rassurèrent le Black, il allait bien, enfin du moins il supposait aller bien. Lorsqu'Harry leur annonça qu'il avait besoin de parler de choses très importantes avec des personnes de confiances et qu'il avait pensé à eux, une lueur de fierté s'alluma dans les yeux de Sirius, mais les traits de son visage se firent instantanément sérieux. Il put voir Harry passer nerveusement une main dans ses cheveux indomptables, avant qu'il ne reprenne. L'aveu qu'Harry éprouvait peut-être plus que des sentiments amicaux pour son meilleur ami et qu'il était perdu et ne savait que faire fit sourire Sirius, un sourire amusé et triste, alors qu'il tournait son regard vers son amant pour la première fois depuis l'arrivée de Harry.

Sirius lui ne pouvait pas dire à Harry qu'il comprenait bien ce sentiment, qu'il l'avait vécu du temps de Poudlard, lorsqu'il était amoureux de James. Tout simplement parce qu'à part Remus, personne n'avait jamais été au courant des sentiments qu'il éprouvait pour le père de son filleul. Mais la tristesse dans son regard n'était pas par rapport à ses vieux sentiments oubliés, mais à ceux de Remus, à ce qu'il avait fait vivre à Remus pendant des années, en lui racontant ses histoires alors que le loup était complètement épris de lui.

"Je ne suis pas le mieux placé pour t'aider, Mus en sait bien plus sur la place à laquelle tu te trouves que moi. Mais néanmoins, je pense que lui dire peut-être la solution la moins destructrice pour ta personne, sinon tu t'exposes à l'entendre te parler de ses histoires de coeur et d'en souffrir, de l'aimer en secret. En plus, en lui disant, tu pourrais peut-être lui permettre de réfléchir et de se rendre compte qu'il s'est auto aveuglé durant des années, alors qu'il ressentait lui aussi des sentiments pour toi."

Indirectement, Sirius était en train de parler de sa propre histoire avec Remus. Depuis toutes les années que leur relation durait, il avait pu comprendre à de nombreuses reprises qu'il s'était épris de son loup bien avant de l'embrasser cette fameuse nuit qui avait tout bouleversée. Et il s'était souvent demandé s'ils n'auraient pas pu gagner quelques années si seulement Remus lui en avait parlé plus tôt. Cependant, on ne refait pas le passé et Sirius était heureux d'avoir Remus, même s'ils avaient peut-être mis plus de temps qu'ils ne l'auraient dus pour entamer cette histoire.

"Maintenant que je t'ai donné mes conseils, je vais laisser le soin à ton oncle de te donner de bons conseils. Je suis cependant très heureux que tu aies assez confiance en nous pour venir nous en parler et te livrer sur un sujet aussi difficile que l'amour."

Sirius attrapa ensuite sa tasse de thé et en but silencieusement une gorgée. Pour la première fois, il se sentait inutile pour aider Harry, il savait que c'était Remus qui pourrait le faire au mieux. Il savait que Remus connaissait bien mieux le sujet que lui. Du moins, son amant l'avait vécu bien plus longtemps que lui, mais surtout Sirius savait qu'il pourrait aider Harry s'il le voulait, il comprenait ce que vivait Harry. Lui avait juste choisi de garder cette part de son passé secrète et bien enfouie, pour ne pas risquer sa relation avec James et Harry, mais surtout pour ne pas rouvrir des plaies pour Remus et lui-même. Il était heureux avec Remus et il l'aimait de tout son coeur, mais il savait que ses sentiments passés pour James étaient toujours dans un coin de la mémoire de son compagnon et lui-même gardé de mauvais souvenirs de cette période.
Revenir en haut Aller en bas
Remus J. Lupin

Remus J. Lupin

Messages : 437
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyDim 23 Fév - 19:27

Sirius reste Sirius, mais au moins il sait qu'il peut le calmer quand il en a vraiment besoin. Bien sûr, Remus à des techniques pour mais ne les utilise que rarement, préférant attendre les cas vraiment urgents où il sait que Sirius l'écoutera vraiment quand il le faudra. En attendant, il avait laissé Harry respirer cinq minutes et ils avaient pu se poser calmement et discuter. Remus avait donc demandé à Harry comment il allait et vu l'expression de son visage, il savait que quelque chose n'allait pas. Sirius, lui, semble surtout bien plus enjoué par les exploits de son filleul, mais Remus le sait tout aussi inquiet que lui, voir plus. Harry fini donc par lâcher l'information tant attendu, et Remus reste silencieux, un peu sous le choc. Il reste persuadé d'être loin d'être la meilleur personne à qui poser cette question, surtout vu le temps qu'il a passé à observer Sirius de loin, d'autant que c'est lui qui à briser la glace, pas lui. Mais leur exemple et leur expérience personnel est bien loin d'être le meilleur exemple de manière de fonctionner. Il ne faut pas oublier aussi la condition de Remus et le statut particulier de Sirius, son amour pour James et tout le reste qui a freiné le lycanthrope dans sa déclaration.

A cet aveu, Sirius tourne son regard vers Remus, chose rare quand Harry était dans les parages selon Remus, qui peut voir l'air inquiet et un peu perdu de Sirius. Ils n’étaient pas aidés, ils savaient tous deux par quoi ils étaient passés et c'est Sirius qui prend la parole, indiquant qu'il n'était pas le mieux placer pour lui répondre. Tout ce que Sirius trouve à faire c'est de lui faire son procès. Bon d'accord Remus n'avait pas osé lui avoué, mais lui, c'était un loup-garou. Pas un joueur de Quidditch ultra-populaire, ni un coureur invétéré, il n'était pas sûr de lui et il avait peur plus que tout de perdre les seules personnes au monde qui l'acceptaient malgré tout. Il aurait encouru le risque d'être seul. Ce n'était pas le cas d'Harry, il n'avait pas les même enjeux. Alors non, Remus ne savait pas vraiment ce qu'il aurait fait à sa place, il n’aurait d'ailleurs sans doute pas été le même homme. Il lance un regard accusateur à Sirius, quoi qu'un peu peiné, et le Black savait très bien qu'il n'aurait pas pu faire ça et tout risqué. Remus ne le prenait pas vraiment mal, mais il aurait préféré que Sirius ne l'attaque pas ainsi, même s'il savait qu'il ne lui en voulait pas et que ce n'était pas dans la nature de Remus. Oui ça aurait changé des choses, mais Remus ne l'aurait jamais fait pour autant et si c’était à refaire, il ne serait toujours pas prêt à changer cette partie là de l’histoire. Après tout, ils en étaient arrivé là malgré tout, et c’était déjà bien.

Sirius fini sa belle tirade en laissant soin à Remus de donner son propre avis sur la question. Il savait lui-même qu'il était la voix de la sagesse et qu'il prodiguerait de meilleurs conseils, sans doute également moins orientés et moins accès sur son vécu, donc plus objectif. Après tout, ils n'étaient pas là pour se faire leur procès l'un l'autre ou parler des problèmes du passé, mais bien pour aider Harry qui semblait en avoir grandement besoin. Après quelques instants pensifs où il essayait de trouver les mots, il pose sa tasse sur la table et regarde Harry avec sérieux et bienveillance, un sourire rassurant sur son visage. Harry savait très bien que son histoire avec Sirius n'était pas la plus simple, après tout, il était déjà grand quand ceux deux là ce sont mis ensemble, même si après cela, les choses sont allées assez vite et que visiblement ça n'a étonné personne dans leur entourage, même pas les enfants de James...

"Tu sais Harry... Je ne suis pas sûr que ni Sirius ni moi ne soyons vraiment les personnes les plus aptes à te répondre. Tu te souviens sans doute des trente ans de Sirius, et je ne suis pas certains que tu devrais attendre d'avoir 30 ans. Si je n'ai jamais parlé à Sirius plus tôt c'est parce que j'avais de bonnes raisons. Il y avait trop d'enjeux pour moi, toi en revanche, tu es entouré de gens qui t'aiment et si tu pèses les pour et les contres, peut-être que tu devrais lui en parler. Je ne suis pas à ta place, et je sais qu'il t'apprécie beaucoup. Il me demande souvent de tes nouvelles à Poudlard, pourtant vous vous voyez régulièrement. Je ne suis pas à ta place Harry et il n'y a que toi pour prendre la décision. Qu'importe ce que tu feras, ton choix sera forcément le bon quel qu’en soit la finalité. En tous cas saches qu'on sera toujours là pour toi. Tes parents aussi ça ne fait aucun doute, après tout que ce soir ton père ou ta mère ils ont accepté un lycanthrope dans la famille, et regarde nous avec ton parrain !"

Il regarde Sirius avec une pointe d'enthousiasme et beaucoup d'affection. Il avait vraiment beaucoup de chance de l'avoir. Lui, mais aussi James, Lily, Peter, et Harry. Même Snivellus était là pour lui, ce qui semblait vraiment très mal engagé à Poudlard, mais comme quoi... Les gens changent, même si sa relation avec Sirius n'a elle pas vraiment changée, ces deux là se détesteront toujours.

"C'est normal d'avoir peur d'être rejeté, et ça fait très mal de l'être, mais ça ne veut pas dire que tu le sera. Le seul moyen de savoir c'est de lui en parler. Mais ce que je peux te dire c'est que ce n'est pas un point agréable à garder, et ça ne s'arrange pas vraiment avec le temps... Heureusement pour toi, M. Longbottom n'est pas un coureur..."

Il avait tourné son regard vers Sirius, il n'avait pas l'air accusateur, mais un simple sourire malicieux sur les lèvres. Il savait Sirius d'une extrême fidélité avec lui, mais il a souvent eu du mal à écouter ses aventures alors que lui-même était dingue de lui. Il ne lui en voulait pas le moins du monde, mais savait que c'était le genre de reproches qui mettrait Sirius mal à l'aise parce qu'il s'en voulait quelque part, mais c'était sa petite vengeance personnel pour son procès un peu plus tôt. Il n'allait quand même pas le laisser s'en tirer comme ça.


You can exist without your soul,
you know, as long as your brain and heart are still working.
But you’ll have no sense of self anymore, no memory, no... anything.
There’s no chance at all of recovery. You’ll just — exist. As an empty shell.
And your soul is gone forever... lost.

Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter

Harry Potter

Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyMar 7 Avr - 7:59

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner  Remus & Sirius & Harry

Il fallait avouer qu'on était toujours bien accueillis chez mes oncles. Remus et Sirius possédaient un petit havre de paix. Calme et agréable. Un endroit qu'ils agrémentaient à leur image. J'avais toujours aimé cet endroit... Il était agréable, on s'y sentait bien. Une fois qu'on avait passé le pas de la porte on se disait "Je suis rentré à la maison, home sweet home.". J'avais passé pas mal de vacances ici. Sirius n'appréciait pas que je vienne les mains pleines de victuailles. Certes, alors la prochaine fois je viendrais avec autre chose. mais il était hors de question que je me pointe chez eux sans rien entre les mains. Oh oui... j'avais pris mes leçons auprès des meilleurs. J'offris un regard taquin à Sirius. Je pouvais jouer sur les mots si je le voulais, surtout si cela considérait ce genre de sujets. Remus avait finit par se joindre à la conversation. Et je me retrouvais avec un thé fumant entre les pattes. Je portais la tasse à ma bouche, sirotant doucement. La chaleur du breuvage me fit du bien, me réchauffant le cœur. Avant que je ne triture mes doigts, nerveusement. Leur air bienveillant me permit de sortir de ma coquille. Ils étaient là... Ils seraient toujours là. Sirius... Je l'avais toujours considéré comme un deuxième père, et je savais... Je savais... Que je pourrais toujours compter sur lui. Je sentais toute son affection dans son regard, toute sa fierté, et cet éclat dans son regard me fit sourire. Doucement. Tout doucement. J'avais camouflé cet air affectueux derrière ma tasse un instant. Avant de glisser mon regard dans celui de mon parrain.

"Merci Sirius. Je ferais tout pour l'être, et que vous soyez fier de moi, en tout cas."

Oh le quidditch était... Ma passion. On se sentait tellement libre sur un balais. C'était comme si tous nos soucis s'envolaient, et nous donnaient l'impression de pouvoir respirer. Sans penser à rien d'autre que le match. C'était quelque chose de rassurant. Bien sûr... Comme tout sport, il y avait des risques. Mais j'étais prêt à les prendre. L’adrénaline qui enserrait mon cœur à chaque fois que je m'élevais était un shoot dont j'appréciais les effets. J'avais l'impression que mon cœur allait exploser, mais paradoxalement, je n'étais jamais aussi calme. Je m'étais finalement ouvert à eux. J'avais pris tout ce méli mélo de sentiments, puis les avaient posés au creux de leurs bras. J'avais nerveusement cherché le bout du fil, et cet aveu... il n'avait pas été facile. Oh non. Je relevais les yeux, et ne croisais que douceur et bienveillance en face. Ceci me conforta dans mon choix. J'avais bien fait de leur en parler. J'avais rien à regretter. Et je savais... Je savais qu'ils m'aideraient à démêler tout ça. Qu'ils me tiendraient la lanterne du temps que je démêle tout ce fouillis. Sirius parla d'une voix douce... Pleine de sollicitude et de calme. Je m'accrochais à ce calme, avant de pousser un profond soupire. L'angoisse revenait. J'avais porté ma tasse à mes lèvres, cherchant dans la chaleur du breuvage quelque chose pour dénouer ma gorge.

"Je... Le soucis... C'est que je risque de perdre son amitié. Et ça j'en ai pas envie. J'ai peur... J'ai peur de tout perdre si je lui en parle."


La suite de ses paroles me tira un sourire très doux. Leur faire assez confiance pour leur parler d'un tel sujet ? Cela me semblait évident. Ils étaient ouverts et bienveillant. Et je le savais. Je le savais puisque c'était eux, en plus de mes parents, qui m'avaient élevés. Je baissais un instant les yeux sur ma tasse fumante, les relevant pour croiser son regard.

"Je vous fais confiance et je vous connais. Je sais que vous ne me jugerez pas, et que vous me conseillerai au mieux. Ou à défaut... Que je recevrai tout le soutien dont j'ai besoin pour me relever et faire mon choix. Sirius... Remus... Merci d'être là."

Leur vécu était compliqué, leur histoire l'était aussi... Mais c'était un réel plaisir de voir que malgré toutes ces épreuves, eux avaient réussis à trouver une stabilité. Et j'étais vraiment heureux de pouvoir voir à chacune de mes visites quel couple épanouit ils formaient. Je devais avouer que lorsque j'avais appris la nouvelle, je n'avais pas été surpris. Il y a des choses que même un enfant peut voir (et surtout accepter). Oncle Remus et Oncle Sirius restaient les mêmes, et c'était encore mieux de les voir ensemble. Car enfin... Ils allaient pouvoir être heureux. Et c'était gage d'un bel avenir. Remus finit par parler, de sa voix douce, pleine de bienveillance. Il était formidable professeur, on avait l'impression qu'il savait toujours trouver les mots, mesurés, adéquats. Je m'enfonçais dans mon siège, poussant un petit soupir, mon regard se perdant dans la fenêtre, au loin. Avant de revenir au moment présent.

"Je ne sais pas... J'imagine que garder tout ça pour moi n'est pas la bonne solution, Sirius a raison. Mais... Si je le perd... Je ne pense pas bien le vivre. Il a grandit avec moi. Il est mon meilleur ami. Et... Je ne sais pas... Je ne sais pas si j'arriverai à vivre sans cette amitié. Elle m'est précieuse. En même temps.. J'ai l'impression de souffrir lorsque je suis proche de lui."

Mon regard se perdit un instant à nouveau. Avant que je ne passe mes mains sur mon visage, poussant un soupir.

"Oui... Oui vous êtes là. Et vous serez toujours là."
Je pense qu'il faut que je m'accroche avant tout à ça. Que je m'y accroche et que je lâche pas. Ce qu'il lâcha par la suite me fit rire légèrement. Neville coureur de donzelles et de damoiseaux, c'était une image assez amusante. Je souris doucement, haussant un sourcil.

"Oh, tout le monde ne peut pas s'éprendre du joueur de quidditch populaire oncle Remus ! "

Et puis dans ce cas là... C'était moi le joueur de quidditch. Mais j'étais pas du genre coureur. J'avais bien eu une histoire durant mes années Poudlardiennes, mais cela n'avait pas duré plus de six mois. Car j'étais toujours distrait, ailleurs. Un petit sourire amusé m'échappa.

"Et puis il y a pas mal de personnes qui me tournent autour, les rançons de la célébrité sans doute, mais... Aucun ne m'intéresse. Enfin... Je sais que si je me prend un râteau si j'en viens à me livrer à Neville... Il y aura du peuple pour me consoler."


Je pouffais à nouveau à cette idée saugrenue, avant qu'un nouveau soupir ne passe le barrage de mes lèvres.

"C'est dommage... Que la vie soit pas comme quand on était gosse et qu'on avait pas à s'inquiéter de ce genre de trucs. Les seuls sujets c'est "A quoi on va jouer" et "C'est quand le goûter ?". Parfois, quand je pense à mon lot de nuits blanches, j'me dis qu'on sous estime vraiment ce genres de périodes."

 
:copyright:️ DABEILLE[/quote]


You live in a different world
Revenir en haut Aller en bas
Sirius O. Black

Sirius O. Black

Messages : 432
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius EmptyDim 12 Avr - 2:03

Sirius était en train de passer une bonne journée, bien qu'assez inattendue d'une certaine façon. Lorsqu'il avait su qu'il allait recevoir la visite de son filleul, il ne s'attendait pas à entendre les nouvelles qu'il venait d'avoir. A savoir qu'Harry était amoureux de son meilleur ami et qu'il n'était pas encore sûr de vouloir lui en parler. Sirius savait qu'avec Remus, ils étaient bien placés pour lui venir en aide, après tout, ils avaient tous les deux été dans le même cas, des années plus tôt. Et ce n'était due qu'à son propre aveuglement et le silence de Moony, qu'ils avaient mis tant de temps à se mettre en couple. C'est avec autodérision et une petite pic envers son cher et tendre, que Sirius avait fait part à Harry de son expérience, mais aussi de quelques conseils, si l'on pouvait appeler cela des conseils. Il ne pouvait pas vraiment donner des conseils sur cette situation, c'était son conjoint qui l'avait bien plus vécu que lui. Harry commença à se confier sur ses craintes, suite aux paroles de son parrain, laissant savoir qu'il avait peur de perdre l'amitié de Neville en lui avouant ses sentiments. Sirius ne pouvait qu'essayer de comprendre, bien qu'il avait également vécu cette crainte, mais bien moins longtemps et qu'elle s'était soldée par une véritable et forte histoire d'amour. Il ne put s'empêcher de lancer un regard à Remus, tout en poursuivant pour dire à Harry à quels points il était heureux d'avoir sa confiance pour un sujet aussi important. Dans le fond, il savait que c'était sûrement plus simple pour Harry de venir leur en parler à eux, plutôt qu'à quiconque d'autres, puisqu'ils n'allaient pas porter de jugement sur le genre de son coup de foudre. L'auror savait aussi que Lily et James ne l'auraient pas fait, mais la conversation n'aurait pas été la même, la compréhension surtout, Harry se trouvait après tout dans une situation bien similaire à celle qu'ils avaient vécu avec Remus.

Harry se contenta de poursuivre en leur assurant de sa confiance, mais aussi qu'il savait qu'il serait compris, écouté, soutenu et surtout pas jugé en venant les voir eux. Sirius se contenta d'un grand sourire et d'un hochement de tête face aux paroles de son filleul. Remus ouvrit finalement la bouche et donna son opinion sur la question, ou plutôt selon Sirius, mania les mots avec sa dextérité habituelle, donnant des conseils, sans trop laisser paraître un penchant pour l'une ou l'autre des options à Harry. Sirius ne put louper le regard remplit d'affection de son compagnon à ce moment là, il aimait voir l'affection dans les yeux de Moony, mais surtout il aimait le voir heureux. Le Black ne retourna son regard vers son neveu que lorsque celui-ci se mit à parler. Harry tentait d'expliquer ce qu'il ressentait, c'était un peu chaotique, comme toutes pensées concernant des sentiments selon Sirius. Le fait que d'une part, il voulait lui dire, mais qu'à côté de cela il avait peur de le perdre. Le tout se mêlant au fait qu'il était heureux de le voir, mais qu'il souffrait à chaque fois qu''il le voyait. Sirius n'arrivait que trop bien comprendre ce que pouvait ressentir Harry, bien que lui n'avait jamais pensé à avouer à James ses sentiments pour lui.

Sirius fut sorti de ses pensées par les paroles de Harry, qui leur réassurait qu'il savait qu'ils seraient toujours là pour lui. Remus lui poursuivit ensuite sur sa lancée, en disant à Harry qu'il était normal d'avoir peur d'être rejeté et que cela faisait mal, bien qu'il n'était pas certain qu'il serait rejeté. Ajoutant ensuite que sans lui en parler, Harry ne pourrait jamais savoir s'il y avait réciprocité ou non. Pour finir par dire qu'avec le temps, le poids du secret n'était pas plus agréable à porter. Puis tout en regardant Sirius, le Lupin ne put s'empêcher d'ajouter qu'Harry avait de la chance que Neville ne soit pas un coureur. Sirius sentit une pointe de culpabilité monter en lui, Remus était bien trop au courant de ses faiblesses. Pourtant le Black ne se sentait pas réellement coupable, il n'avait pas connaissance à l'époque des sentiments de Remus à son égard et pensait tout naturellement que ça ne gênait pas son ami d'entendre parler de ses conquêtes. Il savait pourtant toute la douleur de voir la personne qu'on aime n'avoir d'yeux que pour quelqu'un d'autre, il l'avait vécu avec James. Cependant, là n'était pas la question, puisque Harry ne leur avait pas parlé d'une personne ayant conquis le coeur de Neville, mais uniquement du fait que lui avait des sentiments pour le fils Longbottom.

Harry finit par leurs dires que tout le monde ne pouvait pas s'éprendre du joueur de Quidditch populaire. Il n'avait pas franchement tort et Sirius en savait quelque chose, s'étant lui épris d'un lycanthrope sans emploi à l'époque. Bien que la question de la lycanthropie ne lui avait jamais vraiment traversée l'esprit, il lui arrivait même souvent d'oublier que Remus en était un, jusqu'au moment où la lune commençait à devenir de plus en plus pleine. Effaçant les pensées de sa relation avec Remus, Sirius se concentra sur les paroles de son neveu, qui disait avoir un assez bon panel de choix de conquêtes et d'épaules prêtes à le consoler si Neville venait à ne pas partager ses sentiments. Puis après une légère pause, son neveu ajouta qu'il regrettait le temps où enfant les relations étaient moins compliquées, que les seuls sujets abordés étaient les jeux à venir ou l'heure du goûter. Sirius ne put s'empêcher de repenser quelques fractions de seconde à sa propre enfance, où les jeux étaient rares et le goûter inexistant, mais encore à cette époque-là, il avait Regulus avec qui il s'entendait relativement bien.

"Tu peux bien avoir toutes les personnes du monde à tes pieds, si c'est Neville dont tu es amoureux, ces personnes ne t'apporteront rien de positif. Au moins, c'est un sujet pour lequel je sais de quoi je parle, ayant eu plus que mon lot d'histoire volage avant de me rendre compte que celui que je cherchais, était sous mon nez depuis le début."

Pour une fois, Sirius était sur un terrain plutôt connu, puisqu'il n'avait pas vécu de râteau, mais il avait commencé à enchaîné les conquêtes pendant Poudlard dans l'espoir d'oublier ses sentiments pour James. Il savait aussi qu'il avait fait souffrir Remus avec ses conquêtes et ne voudrait pas qu'une telle situation se profile pour Harry s'il venait à ne rien dire à Neville et qu'il le voyait faire des rencontres amoureuses, alors que peut-être l'autre gryffondor partageait ses sentiments. Il ne pouvait pas forcer Harry à révéler ses sentiments à Neville, il savait que ce n'était pas son droit, mais aussi il savait qu'on ne pouvait forcer quelqu'un à parler de ses sentiments. Tout ce qu'il pouvait faire pour l'instant, était de soutenir son filleul.

"Neville est une bonne personne et je ne pense pas qu'il est le type de personne à te rejeter complètement et à rejeter votre amitié si tu lui avoues tes sentiments, même s'il s'avérait qu'il n'y avait pas de réciprocité. Je ne suis peut-être pas un excellent exemple, mais même si je n'avais pas partagé les sentiments éprouvés par Remus, cela n'aurait jamais ruiné notre amitié, je me serais seulement montré plus compréhensif en arrêtant de lui parler de mes histoires. Je pense que Neville ne serait pas bien différent, on ne peut pas laisser une amitié d'aussi longue date derrière soit simplement à cause de la nature des sentiments éprouvés par l'une ou l'autre des parties."

Sirius avait pris grand soin de ne pas poser les yeux sur son compagnon tout le temps de son discours. Il n'était en fait pas à l'aise avec le fait de parler d'une éventualité qui ne s'était jamais présentée. Surtout que dans le cas de leur histoire, cette décision finale serait revenue à Remus, puisque c'était lui qui s'était dévoilé et non l'inverse. Au fond de lui, le Black était certain que Remus aurait fait le même choix que lui et cela n'aurait en rien gâché leur amitié, bien qu'il préférait de très loin le choix qu'ils avaient fait tout deux. Jamais à aucun instant, Sirius n'avait regretté sa déclaration et sa vie de couple avec Remus. Jamais non plus il ne s'était inquiété qu'un jour, leur relation puisse prendre fin, il était fait pour être avec lui. Cependant, il se garderait bien de le dire à Harry, au cas où sa potentielle histoire avec Neville n'aboutissait à rien.

"Tu as déjà une chance, nous avons plus que bien préparé le terrain pour toi avec ton oncle. Tu peux être certains que quelques soit ta décision finale et ses aboutissants, ta famille ne te jugera pas."

Sirius prit finalement une gorgée de son thé, tout en saisissant la main de son compagnon. Il était soulagé pour son filleul qu'avec Remus, ils aient ouverts la voie à l'homosexualité dans la famille. C'était sûrement déjà un poids de moins pour lui que de savoir que les relations entre personne du même genre n'étaient pas un problème pour son entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty
MessageSujet: Re: Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius   Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Il ne faut confier son secret qu'à celui qui n'a pas cherché à le deviner. - Ft Remus & Sirius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saleté de Pleine Lune - PV Sirius
» Cornedrue.. ou celui qui aimait contourner certaines règles
» Remus lupin
» [Flashback] Soirée trop arrosée - PV Remus
» Sirius Black - Je jure solennellement..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
62442 for Ministry :: Royaume-Uni :: Habitations :: Cottage Black-
Sauter vers: