AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ au lieu de 14,99€ ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
 

 Un échange stressant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faustine Lily Potter

Faustine Lily Potter

Messages : 47
Voir le profil de l'utilisateur

Un échange stressant Empty
MessageSujet: Un échange stressant   Un échange stressant EmptyVen 10 Avr - 18:59

Un échange stressant
C'était bientôt les vacances et Faustine allait retourner chez elle bien qu'elle aurai préféré rester à Poudlard. Cela faisait deux ans, qu'elle n'avait plus envie de fêter Noël chez ses parents, elle aurai aimé le fêter au moins une fois à Poudlard et cette année était sa dernière année malheureusement, sa mère avait refusé disant que tous les repas devait se faire en famille.

Assise à la table des Serpentard, Faustine se tourna vers son amie.

-On a comme cours cette après-midi déjà

-Défense Contre les Forces du Mal, Ostinette, me répondit mon amie avec un regard moqueur

La vert et argent avala avec difficultés, elle allait devoir affronter son "oncle" Remus. Elle sentait l'angoisse montait en elle. Cela faisait déjà plus d'un mois qu'elle séchais les cours et qu'elle  ne s'y présenté qu'une seule fois. Elle n'avait été en cours que lorsque c'était Sirius qui avait assuré le cours.

Toute les pensées de la jeune Faustine s’accélérait dans sa tête, elle avait une peur bleu du Professeur Lupin et ceux depuis toujours. Son amie Vega l'avait bien remarquer mais à chaque fois la jeune sorcière feignait l'ignorance. Elle avait interdiction de divulguer que Remus était un loup-garou que c'était pour cela qu'elle était encore plus discrète et qu'elle était aussi effacé dans ces cours là. Cela ne datait pas d'hier. En effet, depuis qu'elle était entrait à Poudlard la jeune Potter avait redouté chaque heure de Défense Contre les Forces du Mal et en avait séché plus d'une.

C'est donc à reculons qu'elle avait décidé de s'y rendre cette après-midi. Si elle y allait s'était uniquement pour ne pas décevoir à nouveau sa mère, Lily Potter qui avait appris qu'elle séchait les cours du Professeur Lupin. Elle pris une grande inspiration et s'assis tout au fond de la classe près de la porte prête à s'échapper en cas de besoin. Ses camarades l'a regardait tous étonnés comme à chaque fois. Ils étaient étonnés de voir la rouquine présente en cours et surtout ils étaient toujours étonnés de la voir tout au fond de la classe alors que Miss Potter était considéré comme une brillante élève qui était constamment au premier rang.

Durant tout le cours, elle fut absolument silencieuse et elle regardait constamment l'heure de l'horloge attendant la sonnerie avec impatience. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Elle avait l'impression que son cœur allait sortir de sa poitrine tellement l'angoisse prenait le dessus sur elle. Et cette sonnerie qui ne sonnait pas.
Codage par Libella sur Graphiorum


Un échange stressant Images?q=tbn:ANd9GcTq6rTPI4bzz16k-NHMIFUkCLuq_JabYwNE4FQE2N62bFQty77r&s
Revenir en haut Aller en bas
Remus J. Lupin

Remus J. Lupin

Messages : 437
Voir le profil de l'utilisateur

Un échange stressant Empty
MessageSujet: Re: Un échange stressant   Un échange stressant EmptyVen 17 Avr - 22:09

Remus attendait ses élèves pour le prochain cours, laissant les précédant prendre la direction de la sortie. Il savait que les suivant allaient être des élèves en septième année, les Serpentards et le Serdaigles pour cette fois. Il ne s'attendait pas à voir sa "nièce", Lily lui avait bien demandé d'essayer de veiller sur elle, mais autant elle que James savait que la jeune Potter n'était pas très proche de Remus. Sirius et Snivellus s'occupait déjà d'elle, et puis, ce n'est pas comme si son parrain n'avait pas été professeur de défenses contre les forces du mal avant lui, il était au moins assez compétent pour s'assurer que Faustine avait les bases nécessaires pour ses ASPICs. Remus se demandait encore pourquoi elle avait voulu continuer à suivre son cours alors qu'elle ne venait jamais. Ce n'est pas comme si le passage de tous les ASPICs était obligatoire ou si tous les professeurs acceptaient tous les élèves dans leurs cours, rien que Snivellus n'acceptait que ceux qui avaient eu un Optimal à leur BUSEs. Lui, il était plus concilient, estimant que chacun avait le droit à un apprentissage quelque soit son niveau, d'autant que son enseignement pouvait toujours servir plus tard, l'important étaient la motivation. Et puis, comme c'est un bon pédagogue, ses élèves s'en sortent dans l'ensemble relativement bien, même quand Padfoot venait mettre sa truffe dans sa salle de classe sans prévenir. Et puis, quand ce n'était pas lui, c'était Sirius, qui avait lui aussi une certaine forme de pédagogie. A sa manière.

Ses premiers élèves ne tardent pas à se montrer et il les accueille avec entrain, les saluant comme à son habitude un sourire naturel sur le visage.

"Bonjour à tous, entrez et installez vous !"

A sa grande surprise, c'est Faustine qui fini par pointer le bout de son nez, s'installant, comme d'ordinaire au fond de la classe. Ce qui n'était pas étrange, elle était même loin du couloir central et prêt de la porte, il faut dire que Remus avait l'habitude de se déplacer lors de son cours, prodiguant démonstrations et encouragements. Il attend alors que tout le monde soit installé avant de prendre la parole.

"Si vous êtes tous prêt nous allons pouvoir commencer la leçon d'aujourd'hui qui devrait vous intéresser. Souvenez-vous, hier nous avons abordé rapidement le sujet du sortilège de patronus. Aujourd'hui, nous allons approfondir le sujet et passer à la pratique."

Les élèves, à part une qui semblait compter les secondes, eurent tous une réaction enthousiaste à cette idée. Les cours pratiques de Remus étaient toujours intéressant et ludique, il avait l'art et la manière d'intéresser ses élèves et de rendre le tous animé et intéressant. Il se tourne vers l'assembler faisant signe de ses mains de baisser le volume, attendant de pouvoir continuer avec un sourire. Avoir des élèves de la maison rivale à celle dont il était principal ne semblait pas vraiment altérer son autorité.

"Je vais donc vous demander, dans le calme, de vous lever et de vous rendre dans le fond de la salle."

Les élèves s'exécutent, Remus attendant que tout le monde ait gagné le fond de la sale, y compris Faustine, pour fermer la marche. Il passe entre les élèves qui lui laissent un chemin pour regarder sa place au centre de la partie pratique, déjà aménagée, où tout le monde s’affaire en cercle autour de lui. Il attend quelques instant que tout le monde soit concentrer et reprend alors son cours.

"Alors, quelqu'un peut-il me redire ce qu'est un patronus ? Oui ?"

Il désigne une élève de Serdaigle qui prend la parole, récitant alors la laçon de la veille.

"Un Patronus est un esprit protecteur, qui peut servir de bouclier contre certaines créatures ou faire office de messager.

-Excellent Mademoiselle ! Quelqu'un d'autre peut me dire à quoi ressemble un patronus ?"

Il interroge un autre élève, cette fois si de Serpentard, tout le monde étant très enthousiaste pour répondre aux interrogations énergique et entrainante de leur professeur.

"Un patronus à une forme animal correspondant à la personnalité du sorcier !

-Exact ! Il faut savoir que les forme les plus courantes de patronus sont les chien, chat et les chevaux. Mais chacun a son propre patronus en fonction de son vécu. Celui-ci peut d'ailleurs changer avec le temps."

Il faut dire que son propre patronus a du être un loup quelques temps avant de devenir un chien, ou plutôt un Sinistros comme diraient certain. Enfin Padfoot quoi... Il reprend alors son explication.

"Néanmoins, c'est un sortilège d'une extrême complexité, alors ne vous inquiéter pas, il est plus que probable que vous ne parvenir qu'à un fin filet argenté, ce qui sera déjà excellent. Maintenant passons à la pratique. Répéter après moi : 'Expecto Patronum'."

Il articule particulièrement, accompagnant ses parole de son doigt levé pour attirer la concentration de ses élèves. Il les invite à répéter, ce qu’ils font en cœur.

"Très bien ! Maintenant il va falloir que vous trouviez en vous des pensées positives. Des souvenir heureux, faite remonter ce que vous avez de plus intense."

Il sort sa baguette et se positionne calmement pour une démonstration regardant ses élèves.

"Le sortilège du patronus est une projection de force positive, tel que le bonheur, l'espoir, le désire de vivre ou même l'amour pourquoi pas !"

Il regarde ses élèves qui semblent amusé par le ton blagueur et la lueur de malice dans les yeux leur professeur qui regardait dans leur direction, sachant très bien que nombre d'entre eux avait ça en eux, ce sont des adolescents après tout, mais bon, lui aussi c'était quelque chose qui l'animait. Il reprend son sérieux et agite grâcement sa baguette répétant le sort avec un dynamiste calme et maitrisé."

"Expecto patronum."

Un filet argenté brille alors en sortant de sa baguette et vient prendre la forme d'une énorme chien que Faustine n'aurait aucun mal à identifier comme son oncle, le reste des élèves y voyant sans doute le chien qui vient s'incruster dans ses cours, Sirius et son refus de se déclarer, au même titre que les deux autres d'ailleurs. Les élèves observent alors le tour avec un certain émerveillement alors que le chien fait le tour de la classe en tirant la langue tout content, visiblement désireux de faire des blagues pour finalement tourner autour de Remus et disparaitre. Comme souvent, les souvenir qui revenaient à Remus étaient le soutien infaillible des maraudeurs et le soir de l'anniversaire des trente ans de Sirius.

"Bon et bien c'est à vous de jouer maintenant !"

Il se dirige vers le tourne-disque et le lance, une musique entrainante commençant alors à en sortir. Il aimait faire des cours pratique en musique, de plus, ça semblait motiver les élèves, qui ne se gainaient pas pour lui demander de changer de disque quand ça ne leur convenait pas, en tous cas certains d'entre eux, comme il y a quelques années, deux jumeaux rouquins, ceux dont Sirius à financer l'entreprise d'ailleurs. Il observe alors l'ensemble de ses élèves entamer leurs essais. C'était compliqué et Remus encourageait et conseillait chacun d'entre eux, ne voulant qu'aucun d'entre eux ne perde espoir, il redonnait motivation, donnant les points positif et négatif, demandant à quoi ils pensaient, s'il sentait qu'il pouvait le faire, et c'était souvent justifié, les émotions manquant souvent de force pour réussir un tel sort. Il observe Faustine au loin sans aller la voir, ne voulant pas la braquer, elle n'avait pas besoin de ça pour ce cours, il ferait un rapport à sa mère plus tard.


You can exist without your soul,
you know, as long as your brain and heart are still working.
But you’ll have no sense of self anymore, no memory, no... anything.
There’s no chance at all of recovery. You’ll just — exist. As an empty shell.
And your soul is gone forever... lost.

Revenir en haut Aller en bas
Faustine Lily Potter

Faustine Lily Potter

Messages : 47
Voir le profil de l'utilisateur

Un échange stressant Empty
MessageSujet: Re: Un échange stressant   Un échange stressant EmptyJeu 23 Avr - 16:17

Un échange stressant
Malgré le fâites, qu'elle n'avait pas suivie le cours de la veille la jeune Potter ne se sentait pas perdue. En effet, en brillante élève, elle avait demandé à une amie de lui passer le cours et elle avait ensuite demandé à son parrain de lui expliquer les termes qu'elle ne comprenait pas. Du coup, elle n'était pas trop lésée et elle avait répondu aux questions de son professeur dans sa tête. Ne sachant pas encore trop ce qu'elle voulait faire après ses études, la jeune Faustine avait décidé de mettre toutes les chances de son cotés en suivant toute les matière général en oubliant celle dont elle savait pertinemment qu'elle ne lui servirait à rien dans la vie comme la Divination ou autre.

Malgré sa peur, Faustine écoutait tout de même le cours puisque c'était un sujet qui l'intéressait mais elle n'allait pas y participer comme à son habitude, juste écouter et pratiquer. Elle aimait beaucoup la pratique même en ayant peur de son "oncle", elle admettait bien volontiers que ces cours étaient toujours très intéressant. Cependant, elle le niera toujours devant les autres et alors que toutes la classe poussa des exclamations de joies, la rouquine, elle continuait de regarder l'horloge.

La dernière-née des Potter fut l'une des premières debout quand le professeur le demanda afin d'être sûr de se retrouver bien au fond de la salle. A partir de ce moment, la jeune femme finit par se désintéresser de l'horloge pour s'intéressé encore plus au cours. Alors que ses camarades veulent répondre, la fille de Lily et James Potter ne répond rien même s'il connait les réponses. La jeune Faustine prit la parole qu'avec tous ses camarades.

-Expecto Patronum, répéta la jeune serpentine, d'une voix claire mais basse

Des souvenirs heureux, la petite sœur de Harry commença à réfléchir. Elle en avait tellement comment en faire ressortir un seul. Elle retourna son attention sur Remus quand celui-ci prononça la formule magique. Elle était curieuse de voir si le patronus de son « oncle » serait un loup mais non celui-ci prit la forme d'un chien noire que la jeune Faustine identifia très facilement comme étant Sirius, elle se mit à sourire en coin. Elle avait entendu dire que le patronus de Remus était un loup autrefois, cela voulait donc dire que son patronus avait changé avec le temps à cause de l’amour qu’il portait à Sirius. Possible.

Cela étant quand elle entendit le professeur dire que c'était à eux d'y arriver la jeune élève de Serpentard se mit à réfléchir. Une fois sur d'avoir un beau souvenir. Elle s'essaya mais ne parvint à faire échapper de sa baguette qu'un filet de panache argenté. Faustine poussa un profond soupir et essaya encore et encore.

-Expecto Patronum, scanda la fille cadette des Potter avec force et un peu plus de conviction de la voix.

Cela faisait sa quatrième tentative mais pour la jeune femme cette dernière fit une réussite. Un sourire s'étira tout doucement sur ses lèvres. En voyant, une chauve-souris naître dans le filet d'argent qui sortait de sa baguette mais la chauve-souris fut très éphémère puisqu'elle s’évanouit instantanément quand la serpentine rompit le lien, au moment où elle croisa les yeux de son professeur. Sa bulle venait d'éclater et la réalité lui était revenu comme un boomerang en pleine figure. Pendant un moment, elle était parvenue à faire abstraction de l'endroit où elle était mais cela n'avait pas duré, la jeune Faustine regardait à nouveau ses pieds de crainte et s'était également reculé d'encore quelque pas au fond de la classe.


De là, où elle était la filleul de Severus se rappela son souvenir, celui qui avait déclenché l’apparition de la chauve-souris. Il s'agissait du noël de ses 11 ans, elle était enfin à Poudlard dans la maison de son Parrain qui était lui aussi présent ce soir là. Son plus beau souvenir était sa famille unie. Ses parents, Lily et James Potter, son frère aîné, Harry Potter et son parrain Severus Snape, qui occupait une grand place dans le cœur de la vert et argent.
Codage par Libella sur Graphiorum


Un échange stressant Images?q=tbn:ANd9GcTq6rTPI4bzz16k-NHMIFUkCLuq_JabYwNE4FQE2N62bFQty77r&s
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un échange stressant Empty
MessageSujet: Re: Un échange stressant   Un échange stressant Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un échange stressant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
62442 for Ministry :: Royaume-Uni :: Poudlard :: Salles de classe-
Sauter vers: